CERTIFIÉE ISO 22000, KIRÈNE CONFIRME SON ENGAGEMENT À "VIVRE MIEUX"

news-details
[PUBLIREPORTAGE] - AGRO-ALIMENTAIRE

Situé sur le plateau de Diass, précisément dans le village Kiréne, le grand groupe spécialisé dans l’agro-alimentaire évolue depuis 20 ans dans la production et la commercialisation d’eau minérale. Et depuis 15 ans maintenant, la production de jus nectar avec les gammes « Presséa », « Candia » un peu plus tard et d’autres filiales encore comme « Candy’up », « La pétillante », « Fresh », entre autres. Toutes ces productions sont faites à l’usine Kirène qui a ouvert ses portes au groupe Emedia.

À l’entrée des locaux du groupe, se tient un grand jardin orné de fleurs très bien taillés donnant une lueur à une végétation très belle et rare dans cette zone. Juste à côté du jardin, sur un couloir d’une vingtaine de mètres, des bouteilles d’eau « Kiréne » de 10 litres ornent l’allée laissant croire qu’elles servent de bornes. En réalité, il n’en est rien. Toutes ces bouteilles sont prêtes pour une expédition sur le marché ce même jour.

Au niveau de ce long couloir menant à l’usine, se trouve un hangar de 6725 m2, exclusivement réservé aux stocks de lots d’eau déjà embouteillée. Ces stocks d’eau sont gardés pendant 48 heures pour des analyses au labo devant certifier et confirmer leur commercialisation.

Mme Ndiaye Fatou Guèye Cissé, assistante du responsable du labo physico-chimique de l’eau explique le procédé. « On prend des échantillons pour faire un suivi de l’eau. À la réception de la matière première, on fait un prélèvement pour vérifier le PH et le taux d’ozone afin de vérifier s’il n’y a pas d’ondes qui ont interféré sur l’eau et c’est ainsi chaque une heure. À chaque fois qu’il y a un problème, on fait un avis sur la production et on vérifie et revérifie. C’est une étape cruciale. »

Ces certifications faites pour l’eau ont porté leurs fruits aujourd’hui. En effet, « la première eau minérale sénégalaise de qualité » est certifiée ISO 22000. Cette certification « atteste la stricte conformité du Groupe Kiréne en matière d’hygiène, de qualité et de sécurité. Tout ce que vous avez vu dans cette usine, la technologie, les machines, tout le process, sont certifiés ISO. Et la norme ISO 22000 est une norme internationale qui s’applique aux industries agro-alimentaires. Il n’y a pas meilleur aujourd’hui en matière de qualité, sûreté, sécurité de produits alimentaires », explique Mme Ornella Lendo, responsable RSE et développement durable du Groupe Kiréne.

Une certification qui constitue « un aboutissement » mais encore « une continuité sur l’histoire de Kiréne, 20 ans d’investissement qualité qui se concrétise par le travail collectif de toute une équipe de référence », exprime M. Alexandre Alacantra, directeur général du Groupe Kiréne.

Pour le chef du produit « eau Kiréne », Awa Diokhané, « cette certification ne change en rien l’eau minérale. Elle vient confirmer ce que Kiréne a toujours été depuis 20 ans, c’est-à-dire, une eau de qualité. C’est une très grande fierté pour moi en tant qu’employée du Groupe Kiréne et aussi en tant que Sénégalaise ».

Comme pour laisser croire que cette certification leur donne des ailes, le groupe Kiréne a décidé de lancer sur le marché, des pailles en carton pour la commercialisation de leur produit « Candy’up » qui avait jusque-là une paille en plastique. Leur « engagement environnemental » a poussé cette envie, ce besoin d’inciter et d’inviter la population sénégalaise à « s’engager à vivre mieux ».

Et toujours, dans cette même logique, le Groupe Kiréne va lancer très bientôt un projet majeur qui porte sur l’installation de panneaux solaires dans leur localité avec des partenaires de la zone notamment l’AIBD. « Nous avons fait notre bilan de carbone il y a deux ans. On est un industriel et on est responsable. On a cherché à savoir à quel niveau de quelle dimension on devra faire des efforts pour réduire ce binôme de carbone afin d’avoir une empreinte écologique de plus en plus forte », confie la directrice marketing, Mme Nadia Kaddoura, justifiant ce premier projet qui entre dans le cadre de leur engagement environnemental poussé ici par le besoin de réduire le binôme de carbone. Un projet qui fera d’eux la première usine en Afrique à lancer une initiative de ce genre.

Vous pouvez réagir à cet article