CESSEZ-LE-FEU ENTRE LE HAMAS ET ISRAËL APRÈS 10 JOURS DE CONFLIT

news-details
INTERNATIONAL

Dès l’entrée en vigueur de la trêve, vendredi à 2 heures, des milliers de Palestiniens ont célébré l’événement dans les rues du centre de Gaza.

La décision laisse entrevoir une issue à ce conflit entre Israël et le Hamas. Onze jours après le début des combats, qui ont déjà fait plus de 240 morts, dont une majorité de Palestiniens, Israël et le mouvement islamiste ont approuvé un cessez-le-feu, jeudi 20 mai. Cette trêve dans la bande de Gaza, territoire palestinien de deux millions d’habitants sous blocus israélien, est officiellement entrée en vigueur vendredi à 2 heures (1 heure, heure de Paris).

Dès l’entrée en vigueur de la trêve, des milliers de Palestiniens ont célébré l’événement dans les rues du centre de Gaza. « Nous avons gagné », a dit sur place à l’Agence France-Presse (AFP) un combattant de la brigade Ezzedine Al-Qassam, branche armée du Hamas. Des manifestations de joie se sont aussi multipliées dans des villes de la Cisjordanie occupée, tandis que l’armée israélienne ne faisait mention d’aucune nouvelle alerte à la roquette.

« Ceci est l’euphorie de la victoire », a lancé Khalil Al-Hayya, numéro deux du bureau politique du Hamas dans la bande de Gaza, lors d’un discours devant des manifestants en liesse, promettant, en outre, de « reconstruire » les maisons détruites par les frappes israéliennes.

« Le cabinet [de sécurité d’Israël] a accepté à l’unanimité la recommandation de l’ensemble des responsables sécuritaires (…) d’accepter l’initiative égyptienne de cessez-le-feu bilatéral sans condition », ont rapporté dans un communiqué les autorités israéliennes. Dans la foulée, le Hamas et le Jihad islamique – autre groupe armé de la bande de Gaza – ont confirmé l’entrée en vigueur de cette trêve.

L’Egypte sera chargée de veiller au respect du cessez-le-feu

L’Egypte va envoyer deux délégations à Tel-Aviv et dans les Territoires palestiniens pour veiller au respect du cessez-le-feu approuvé jeudi soir par Israël et les groupes armés palestiniens, ont indiqué des sources diplomatiques égyptiennes.

« Deux délégations égyptiennes seront envoyées à Tel-Aviv et dans les Territoires palestiniens pour surveiller la mise en œuvre [du cessez-le-feu] et le processus pour maintenir des conditions stables de manière permanente », ont indiqué ces sources à l’Agence France-Presse (AFP), soulignant que cette trêve « simultanée et mutuelle » avait été « négociée par l’Egypte ».

Vous pouvez réagir à cet article