CHEIKH BAMBA DIÈYE EXIGE LA DÉMISSION D’ANTOINE FÉLIX DIOME

news-details
Sortie du ministre de l’intérieur

Le Front pour le socialisme et la démocratie/Benno Jubël (FSD/BJ), dont le leader est le député-opposant Cheikh Bamba Dièye, condamne la déclaration du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Antoine Félix Diome. Qui, selon le parti en question "outre les qualificatifs infondées pour décrire la situation, se résume essentiellement en des menaces envers des jeunes déterminés mais d’abord et avant tout désœuvrés par la situation sociale du pays. Son message montre qu’il n’est pas à la hauteur de la situation."

Par conséquent, le front exige sa démission.

Par ailleurs, Cheikh Bamba Dièye et ses camarades, qui réclament la libération de "tous les otages politiques", regrettent, toutefois, les violences et les saccages consécutifs aux manifestations.
"La colère est légitime, le malaise est profond, les injustices sont criardes mais nous devons rester fermes sur nos valeurs, et ne pas suivre ceux qui veulent nous entraîner dans les caniveaux", plaident-ils.

Dans le même sillage, les opposants regrettent les attaques contre certains groupes de presse : "qu’il s’agisse de ceux qui ont subi l’impartialité du CNRA ou de ceux qui sont victimes de la furie de certains manifestants. Le FSD/BJ réaffirme son attachement à la liberté de la presse et invite tous les acteurs à la consacrer dans les faits pour maintenir notre démocratie debout".

Vous pouvez réagir à cet article