CHEIKH BÉTHIO ET SES TALIBÉS JUGÉS À MBOUR

news-details
CONFIRMATION DU MINISTRE DE LA JUSTICE

Ismaïla Madior Fall s’est expliqué sur les meurtres de Fatoumata Moctar Ndiaye et de Médinatoul Salam. A l’Assemblée nationale pour le vote du budget de son ministère, il a donné les raisons pour lesquelles ces affaires ne sont toujours pas jugées.

Pour l’affaire Fatoumata Mactar Ndiaye, retrouvée égorgée à son domicile, rappelle le ministre de la Justice « nous sommes dans un crime de sang et, en matière de crime de sang l’instruction requiert plus de temps et la détention n’est pas encadrée. » Et indique que l’affaire Fatoumata Mactar Ndiaye ne peut pas être inscrite dans les cas de longues détentions, puisqu’elle : « n’a pas encore dépassé 2 ans. » Toutefois, le ministre rassure que toutes les dispositions seront prises pour que cette affaire soit jugée dans les meilleurs délais devant les juridictions sénégalaises.

S’agissant du double meurtre de Médinatoul Salam, Ismaila Madior Fall a rappelé que l’instruction a été clôturée. Cette affaire, explique-t-il, devait être jugée par la chambre criminelle de Thiès. Entre temps, le tribunal de grande instance de Mbour a été créée et a hérité de cette affaire. Il rassure que cette affaire sera vidée. « Elle sera jugée. Il n’y a pas d’impunité à insinuer ».

Vous pouvez réagir à cet article