« CHEIKH OUMAR HANNE DEVRAIT S’INSCRIRE DANS LE SILLAGE DE SON PRÉDÉCESSEUR »

news-details
ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Mary Teuw Niane quitte l’Enseignement supérieur. Il est remplacé par Cheikh Oumar Hanne. Le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (Saes) commente sur i Radio la nomination de l’ancien Directeur du Coud. « Le président de la République a toutes les prérogatives pour choisir ses propres collaborateurs. Il a choisi Cheikh Oumar Hanne pour présider aux destinées de l’Enseignement supérieur, nous prenons acte », a laissé entendre le Secrétaire général du Saes, Malick Fall.

En ce qui concerne leurs attentes, les syndicalistes de l’enseignement supérieur demandent à leur tout nouveau ministre de tutelle à ne pas chercher loin. « Les attentes sont celles que nous avions défendues devant le gouvernement depuis trois ans », a-t-il déclaré. Malick Fall demande à son ex collègue, devenu ministre, « de faire la situation au niveau de l’Enseignement supérieur » qui a connue une certaine accalmie depuis quelques temps. « On peut dire qu’en dehors des événements qui sont survenus à Saint Louis, suite aux violents affrontements entre étudiants et forces de l’ordre qui avaient entraîné la mort de Fallou Sene, le sous secteur de l’enseignement supérieur est plus ou moins stable depuis quelques années. S’il en est ainsi, c’est parce que, nous avons privilégié le dialogue et la concertation. Donc, le nouveau ministre devrait s’inscrire dans le sillage de son prédécesseur en terme d’écoute, de collaboration de négociation », dixit M. Fall.

Vous pouvez réagir à cet article