CHEIKH SARR, COACH DES "LIONNES" : « COMME DANS UN RÊVE »

news-details
AFROBASKET FÉMININ 2019

Les Lionnes reviennent de loin. Menée de 16 points d’écart à la mi-temps, l’équipe nationale féminine de basket-ball a su combler son retard face au Mozambique conduit par une excellente Zita, remportant les 3e (22-9) et 4e et dernier quarts temps (19-13), pour se hisser en finale.

Cheikh Sarr et ses protégées n’y croient toujours pas. « C’est comme si on était dans un rêve, avoue le coach sénégalais, lors du point de presse après-match. Jusqu’à maintenant, c’est la folie. Revenir et mettre 60 points alors qu’on avait un déficit de 16 points, ce n’est pas évident. On nous a dominés complètement dans la raquette avec les rebonds. On a sorti la grosse artillerie en défense pour vraiment contenir l’équipe de Mozambique qui a d’excellentes arrières pour les retarder jusqu’à la 15e seconde et provoquer les attaques avec la balle. Les erreurs qu’on a faites là, si c’était le lendemain qu’on va jouer la finale, on va perdre. Donc, ça arrive une fois dans une vie. »

« On a sorti la grosse artillerie »

Face au Nigéria, prévient-il, Astou Traoré et ses co-équipières devront descendre de leur nuage. « Emotionnellement, les filles vont s’en remettre difficilement. Même le jour du match (la finale), je pense que l’émotion sera là. Mais c’est une grosse alerte pour nous pour bien rentrer dans les matchs.

La preuve de cette émotion, Lala Wane est revenue des vestiaires toute décoiffée et la voix cassée. L’arrière sénégalaise qui participe à son premier championnat d’Afrique ne boude pas son plaisir. Avant de reconnaitre que ses coéquipières et elle ne s’attendaient pas à une demi-finale aussi « difficile ». Mais, retient-elle, ça leur apprendra à « respecter » et « prendre plus au sérieux » leurs futures adversaires. En face d’elles, se dresse l’ogre nigérian, qui a la faveur des pronostics pour remporter le titre.

L’adversaire nigérian

Interrogé sur l’adversaire en finale, demain dimanche, 18 août, Cheikh Sarr esquisse son plan : « Le Nigéria, c’est l’équipe à battre. Aujourd’hui, le Mozambique a eu 14 rebonds offensifs, 14 possessions de plus que nous. C’est énorme. Avec le Nigéria, si on le fait, c’est fini. Alors, on va travailler sur le plan psychologique, mentalement, faire l’activation et travailler à l’entraînement demain (aujourd’hui samedi), après visionnage de leur système de jeu. Presque tous nos systèmes, on les a épuisés aujourd’hui. Voilà c’est de bonne guerre. On va fatiguer les Nigérians qui vont passer leur temps à travailler toute la nuit. Comme on va le faire aussi. »

L’affiche Sénégal / Nigéria est le remake de la finale de la précédente édition de l’Afrobasket, remporté par les ’’D’ Tigers’’.

Vous pouvez réagir à cet article