CHEIKH SARR : « IL FAUT PRENDRE LE MOZAMBIQUE AU SÉRIEUX »

news-details
AFROBASKET 2019

Les Palancras Negras de l’Angola dévorées en quarts de finale hier jeudi, 15 août, c’est le Mozambique qui se dresse sur le chemin de la bande à Astou Traoré, dans le dernier carré.

Sénégal/Mozambique, c’est la deuxième affiche des demi-finales de l’Afrobasket féminin 2019. La rencontre se joue à 19 heures ce vendredi, 16 août, au Palais des Sports Dakar Arena de Diamniadio. Interrogé sur le niveau de l’adversaire des Lionnes, Cheikh Sarr, le coach de l’équipe nationale dames du Sénégal de la discipline, décrit une équipe du même calibre que celle angolaise.

« Le Mozambique, c’est une excellente équipe, une très bonne équipe, avertit-il. Il faut la prendre au sérieux comme l’Angola. Un jeu lusophone qu’on comprend : C’est pénétrer, sortir la balle, tir à 3 points, étalage, décalage. (Avec) les vidéos, on va travailler toute la nuit pour proposer un plan de jeu. »
Décryptant le match des quarts remporté par les vice-championnes d’Afrique, le technicien de la balle orange se dit satisfait surtout par rapport aux objectifs assignés de marquer 20 points par quart temps.

« Je suis satisfait parce qu’on a dépassé le standard requis. Après en défense, ce n’était pas ça. Elles ont mis 26 points », nuance-t-il. L’idéal, décrit-il, est d’avoir « une équipe du Sénégal qui perd moins de 13 ballons. C’est mon rêve. Jusqu’à maintenant, on n’y arrive pas. 14 pertes aujourd’hui. Il faut être sérieux d’abord. Le très haut niveau, c’est maximum 13 pertes de balles. Aujourd’hui, on a coupé 14 interceptions pour marquer 28 points avec ça. Cette opportunité, nous ne devons pas la donner à l’adversaire. Le secret du haut niveau, c’est de bosser dur. »

Finaliste malheureux en 1986, 2003 et 2013, le Mozambique n’a jamais remporté le titre. Là où l’adversaire, nation la plus titrée en Afrique, en compte 11. Et vise son 12e sacre à domicile. Si l’obstacle mozambicain est franchissable, il en est autrement de celui nigérian. Car, face au Mali, dans la première rencontre des demi-finales, les ’’D’Tigers’’, tenantes du titre, auront leur mot à dire.

Vous pouvez réagir à cet article