CISSÉ LO RÉCLAME UNE REDDITION DES COMPTES ET ÉGRATIGNE NIASSE

news-details
ASSEMBLÉE NATIONALE

Moustapha Cissé Lo, Président sortant du parlement de la CEDEAO, a, ce lundi, assisté, à l’Assemblée nationale, à l’élection des députés sénégalais qui vont représenter le Sénégal au sein de cette institution sous-régionale prochainement. Une occasion qu’il a saisie pour parler des 3 rapports de la Cour des comptes qui ont été divulgués, samedi dernier.

Sans porter de gants, Moustapha Cissé Lo déclare que les autorités épinglées par lesdits rapports doivent rendre compte. Selon lui, le procureur doit s’auto-saisir pour que justice soit faite dans cette affaire. « Les rapports ont épinglé des directeurs. Ces derniers doivent rendre compte, quoi qu’il advienne. Il faut que toutes les institutions incriminées rendent compte. Quand on gère des deniers publics, on doit rendre compte. Nous sommes contre la dilapidation des ressources publiques du pays. Il faut que justice soit faite », a fait savoir le député.

Et de souligner qu’il n’a rien à se reprocher dans sa gestion au parlement de la CEDEAO. « J’ai commandité des audits et les conclusions ont été divulguées en 2018. Nous avons été partout félicités de notre bonne gouvernance sobre et vertueuse. On ne peut pas aujourd’hui dire que Moustapha Cissé Lo a pris un dollar », s’enorgueillit-il.

« Il faut arrêter les jalousies, les mensonges, les intimidations »

Auparavant, Moustapha Cissé Lo est revenu sur les quatre années qu’il a faites au parlement de la CEDEAO. A l’en croire, c’est lui-même qui a demandé à ce qu’il ne soit pas reconduit sur la liste des nouveaux parlementaires sénégalais qui vont représenter le Sénégal. « J’ai abattu un travail remarquable, un travail énorme. Nous avons fait du bon travail pour le Sénégal. Nous avons dignement représenté le Sénégal », a fait savoir Moustapha Cissé Lo. Lequel n’a pas manqué de dénoncer le fait que le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse ne l’ait pas remercié avant de procéder au vote des nouveaux représentants. « Aujourd’hui, je pense qu’avant le vote, le président de l’Assemblée nationale devrait lancer quelques mots de remerciements à l’équipe qui a représenté le Sénégal et qui a gagné une coupe parce que nous avons fait mieux que ceux qui nous ont précédé. Pourquoi cette jalousie et cette méchanceté de ne pas prononcer un mot sur les députés qui ont répondu favorablement à l’attente du président de la République et de la communauté sénégalaise », s’interroge-t-il pour s’indigner du comportement de Moustapha Niasse. Avant d’ajouter : « Il faut arrêter les jalousies, les mensonges, les intimidations. Nous devons travailler ensemble, nous sommes les élus du peuple. Tout ça, ce sont des problèmes internes que nous avons à l’Assemblée nationale », révèle-t-il. T

outefois, il a réitéré son soutien à la nouvelle équipe. « Je resterai un conseiller privilégié parce que je connais mieux qu’eux ce parlement et j’ai abattu un travail énorme et colossale », souligne-t-il.

Vous pouvez réagir à cet article