CNG DE LUTTE : CE QUE L’ON SAIT DU NOUVEAU PRESIDENT

news-details
SPORTS

Confirmé à la tête du ministère des Sports dans le nouvel attelage gouvernemental dévoilé hier dimanche, Matar BA va poursuivre ses consultations, pour la formation du nouveau Bureau du Comité national de gestion (CNG) de lutte. Les responsables de la lutte sans frappe ainsi que l’Association nationale des entraîneurs de lutte (ANELS) seront reçus ce lundi, 2 novembre.

Initialement prévue ce lundi, la composition dudit bureau sera connue au plus tard mercredi, avant son installation dans la semaine. Le départ de Dr Alioune Sarr et son équipe est acté depuis samedi, 31 octobre, après 26 ans de règne.

Selon des indiscrétions de Sunu Lamb, "le nouveau président, qui sera à la tête du CNG, est tout d’abord grand amateur de lutte. Il est du milieu. C’est un homme du sérail et c’est quelqu’un qui a la tête sur les épaules. Il est calme et il a un background. Il est aussi issu du mouvement associatif. Il est âgé d’une cinquantaine d’années, et il ne fait partie d’aucune écurie de lutte de la place. D’ailleurs, c’est un Directeur général d’une grande société de la place. Financièrement, il est à l’aise, et n’a pas besoin de l’argent de quiconque. Tout ce que je peux vous dire, c’est que son nom de famille est Ndiaye."

Pour la lutte simple, ce sera entre Manga 2 et Yékini.

Tous les membres de l’ancienne équipe ayant démissionné, des révolutions sont attendues notamment celle de l’entrée des femmes. D’ailleurs, Isabelle Sambou est pressentie pour diriger la lutte olympique. Mais Khalifa Sow devrait garder son poste de Directeur technique national (DTN).

Vous pouvez réagir à cet article