image

COME-BACK DE LUIZ INACIO LULA DA SILVA ET LA RÉACTION DU « MONDE »

image

Lula Da Silva a remporté dimanche le second tour de l’élection présidentielle avec une courte avance sur le sortant Jair Bolsonaro. Selon les chiffres publiés par le Tribunal supérieur électoral, M. Lula a obtenu 59,8 millions de voix, soit 50,86% des suffrages, dépassant ainsi l’actuel président Jair Bolsonaro du Parti libéral (PL), qui a obtenu 57,8 millions de voix, soit 49,14%. En effet, le come-back de Luiz Inacio Lula da Silva, qui a été au pouvoir lors de deux mandats (2003-2010) et voit sa 6e campagne présidentielle le mener de nouveau à la fonction suprême, est une première dans l’Histoire récente du Brésil. Mais Lula, qui a connu un destin hors norme, revient de loin.

Condamné pour corruption dans le plus grand scandale de l’Histoire du Brésil, "Lavage express", il avait été incarcéré 580 jours, d’avril 2018 à novembre 2019.Le chef de file du Parti des Travailleurs (PT) s’est toujours dit victime d’un complot politique qui a permis à Bolsonaro d’être élu à la présidence en 2018 alors qu’il en était le grand favori. En mars 2021, il pouvait de nouveau rêver à une revanche éclatante. La Cour suprême annulait ou prescrivait ses condamnations, lui permettant de recouvrer ses droits politiques, sans l’innocenter pour autant. Pour le Comité des droits de l’Homme de l’ONU, l’enquête et les poursuites engagées contre Lula avaient violé son droit à être jugé par un tribunal impartial.

Après l’annonce des résultats, le monde a envoyé des messages de félicitations au nouveau président. D’abord la Chine qui a félicité lundi Luiz Inacio Lula da Silva pour son élection au Brésil, disant vouloir porter le partenariat entre les deux pays à "un niveau supérieur". « Nous sommes prêts à collaborer avec le nouveau gouvernement brésilien dirigé par Monsieur Lula afin de porter le partenariat stratégique Chine-Brésil à un niveau supérieur et de mieux servir les intérêts des deux pays et des deux peuples », a déclaré devant la presse un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian.

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a "hâte" de travailler avec Lula

Le nouveau Premier ministre britannique Rishi Sunak a exprimé lundi sa "hâte" de travailler avec Luiz Inacio Lula da Silva, qu’il a félicité pour sa victoire à l’élection présidentielle brésilienne. « Félicitations à Lula pour sa victoire aux élections au Brésil. J’ai hâte que nous travaillions ensemble sur des questions qui comptent pour le Royaume-Uni et le Brésil, de la croissance de l’économie mondiale à la protection des ressources naturelles de la planète et la promotion des valeurs démocratiques », a tweeté le dirigeant conservateur britannique.

Le Premier ministre espagnol voit dans la victoire de Lula une chance dans la lutte "contre le réchauffement climatique"

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a salué lundi la victoire de Luiz Inacio Lula da Silva à la présidentielle au Brésil, y voyant une chance pour la "justice sociale" et la lutte "contre le changement climatique". « Félicitations Lula pour ta victoire dans ces élections à travers lesquelles le Brésil a décidé de faire le pari du progrès et de l’espoir. Travaillons ensemble pour la justice sociale, l’égalité et contre le changement climatique », a écrit Pedro Sanchez dans un message sur Twitter.

Le chef de la diplomatie de l’UE félicite Lula et espère renforcer les liens avec le Brésil

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a félicité lundi Luiz Inacio Lula da Silva, vainqueur de l’élection présidentielle brésilienne, se disant "impatient" de travailler avec son gouvernement pour renforcer les relations entre l’UE et Brasilia. « Les électeurs brésiliens ont élu leur nouveau président dans un scrutin pacifique et bien organisé. Félicitations à Lula ! Je suis impatient de travailler de concert et de faire avancer les relations UE-Brésil avec votre gouvernement et le nouveau Parlement », a-t-il indiqué dans un tweet.

La Norvège aussi…

La Norvège, qui avait gelé son aide financière contre la déforestation de l’Amazonie au Brésil sous la présidence de Jair Bolsonaro, va redémarrer sa collaboration avec Brasilia après la victoire de Lula, a déclaré lundi le ministre norvégien de l’Environnement à l’AFP. « Concernant Lula, on note que, pendant la campagne, il a mis l’accent sur la préservation de la forêt amazonienne et la protection des populations indigènes d’Amazonie », a expliqué Espen Barth Eide. « C’est pour cela que l’on a hâte de prendre contact avec ses équipes, aussi rapidement que possible, pour préparer une reprise de la collaboration historiquement bonne entre le Brésil et la Norvège ».

Rassemblés par Cheikh Moussa SARR

31 octobre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article