image

COMMENT FAIRE POUR VAINCRE LE SIGNE INDIEN

image

Le Sénégal peut rêver des huitièmes de finale de ce Mondial à condition de l’emporter devant l’Équateur dans la finale du groupe A. Selon Aliou Cissé, les Lions devront rester concentrés durant toute la partie s’ils ne veulent pas revivre les contre-performances antérieures contre les équipes sud-américaines.

Les Lions parviendront-ils à rééditer l’exploit de la Coupe du monde 2002 ? En Corée du Sud et au Japon, ils avaient atteint les quarts de finale, éliminés par la Turquie d’Ilhan Mansiz, auteur du but en or qui a crucifié le Sénégal. Pour leur troisième participation à la Coupe du monde au Qatar, les hommes d’Aliou Cissé se sont offerts une sorte de 16ème de finale contre l’Équateur ce mardi avec cette obligation de gagner pour atteindre les 8èmes de finale. L’objectif de cette bande à Ismaïla Sarr est d’égaler voire faire mieux que la génération 2002 dont faisait partie leur actuel sélectionneur. 22 ans après, la tâche ne s’annonce pas facile avec le forfait du maître à jouer, Sadio Mané, mais aussi cette mauvaise dynamique qui accompagne le pays de la Téranga face aux Nations issues de l’Amérique du Sud. En deux rencontres de la plus prestigieuse compétition de football, le Sénégal ne l’a jamais emporté. Il compte un bilan d’un nul et d’un revers.

En 2002, c’est l’Uruguay qui avait contraint le Sénégal à un nul prolifique (3-3) alors que les partenaires d’El Hadji Diouf et Henri Camara menaient 3-0 à la pause. Un résultat qui n’avait cependant pas empêché l’équipe coachée par feu Bruno Metsu d’accrocher le wagon des huitièmes. Tel n’a cependant pas été le cas en 2018 quand la Colombie avait pris le dessus sur le Sénégal (1-0) sur un coup de tête de Yerry Mina devant un Gana Guèye, sans réaction, scotché sur son poteau.

« Il nous faudra davantage de concentration »
Deux résultats qui ont comme dénominateurs communs, un manque de concentration selon Aliou Cissé, un des principaux protagonistes de ces deux duels contre les sud-américains. Le technicien aux dreadlocks le voit comme l’un des facteurs des difficultés du Sénégal à vaincre les équipes sud-américaines et compte s’armer des leçons tirées de cela pour décrocher la victoire ce mardi devant la Tri. « La concentration, c’est là où réside la solution. Il nous faudra être attentif. Contre la Colombie en 2018, on avait maitrisé notre sujet et on a pris un but sur un micro détail, sur un corner. Le haut niveau ça ne pardonne pas le manque de concentration. Demain (aujourd’hui, ndlr), j’espère qu’on restera super concentrés parce que c’est une équipe très dangereuse, capable aussi de marquer qu’on va rencontrer. Á nous de ne pas faire de fautes, de ne pas donner le bâton pour qu’on nous punisse. Il nous faudra davantage de concentration », assure Aliou Cissé.

L’occasion sera belle aujourd’hui au stade Al Kalifa de Doha pour la première Nation africaine au classement de la Fifa de prendre cette revanche par procuration et vaincre le signe indien. Invaincus face à la Tri (deux victoires en amical en autant de confrontations), les champions d’Afrique devront résoudre l’équation équatorienne pour devenir le premier pays africain à décrocher sa qualification pour le second tour de ce Mondial 2022.

De nos envoyés à Doha (BNF, Saïkou SEYDI et Ousmane NIANG)

29 novembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article