image

COMMENT LIRE LE MAINTIEN DE A. MBENGUE NDIAYE SUR LA LISTE

image

En décidant de maintenir Aminata Mbengue Ndiaye dans la liste des 150 membres du Haut conseil des collectivités territoriales, Macky Sall montre qu’il tient toujours au Ps. Mais un soutien de l’ancien parti unique pour une éventuelle 3e candidature semble aussi être recherché.

On parlait de Pape Diop comme futur président du Haut conseil des collectivités territoriales. Mais à la lecture de la liste des membres de cette institution créée lors du référendum de mars 2016, il est certain que le leader du parti Bokk gis gis ne le sera pas. C’est l’une des surprises de la liste définitive : Aminata Mbengue Ndiaye est cooptée par le Président Macky Sall parmi les 150 membres du Hcct. La Secrétaire générale du Parti socialiste, présentement alitée, était longtemps pressentie sur le départ pour plusieurs raisons. D’abord, elle a hérité d’un mandat qui était dévolu à Ousmane Tanor Dieng, décédé le 15 juin 2019. Ensuite, Aminata Mbengue Ndiaye n’est plus la « Lionne du Ndiambour » au plan politique.

Battue par Moustapha Diop lors des Locales du 29 juin 2014 à la mairie de Louga, elle a soutenu le 23 janvier dernier Mamour Diallo sans succès afin de prendre sa revanche sur le ministre du Développement industriel. Mais le Président Macky Sall semble ferrer le Ps, peut-être ans l’optique d’une 3ème candidature. On ne sait pas si Aminata Mbengue Ndiaye sera reconduite comme présidente du Hcct mais on ne voit pas aussi comment elle pourra y siéger sans ce fauteuil. En tout cas, Macky Sall s’évite une fronde socialiste contre lui. Si elle est à bout de souffle politiquement, l’actuelle présidente du Hcct contrôle encore le Ps dont l’influence est aujourd’hui sujette à discussions. Mais dans une perspective d’une 3eme candidature, le chef de l’Apr aura besoin d’un Ps, fort ou pas, c’est selon.

Couper toutes retrouvailles du Ps avec Khalifa Sall
Se passer de Aminata Mbengue Ndiaye au perchoir du Hcct pourrait amener Khalifa Sall, Barthélémy Dias et consorts à sauter sur l’occasion. L’ex-maire de Dakar qui devrait bénéficier d’une amnistie avec Karim, ne cracherait pas sur un soutien de son ancienne formation politique qui l’a vu grandir. Au sortir des récentes élections locales, Cheikh Seck avait indiqué que des retrouvailles avec leurs « cousins » socialistes, étaient dans l’ordre du possible. Dans l’entourage de Khalifa Sall, on cherchait juste une occasion pour « récupérer » le Ps. Macky Sall semble avoir flairé le coup en enrôlant de nouveau Aminata Mbengue Ndiaye. Après la reconduction polémique de Serigne Mbaye Thiam et Alioune Ndoye dans le gouvernement, les décisions présidentielles apparaissent comme pour satisfaire la direction du Ps. Se passer de cette dernière peut être vu comme un manque de considération et la solidité de la coalition, largement fragilisée au sortir des Législatives, pourrait en prendre un sacré coup.

Macky Sall apparaît comme un homme ayant une « dette » envers le Ps, à qui il avait promis une loyauté et vice versa. En effet, l’ancien parti unique, qui a dominé la vie politique de 1960 à 2000, avec ses 11,30% en 2012 était un des piliers de la coalition Benno bokk yaakaar. 10 ans plus tard, son électorat s’est fortement érodé à cause d’une Apr qui phagocyte peu à peu les autres composantes de la coalition présidentielle. En novembre 2018, le Ps avait pris l’engagement d’accompagner Macky Sall jusqu’en 2024. Avec une prorogation du bail de Aminata Mbengue Ndiaye au Hcct, le « partenariat » pourrait aller au-delà.

Babacar Guèye DIOP

22 octobre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article