COMMENT SOUMAÏLA CISSÉ A ÉTÉ ENLEVÉ

news-details
MALI

Soumaïla Cissé, le chef de file de l’opposition et sa délégation de douze personnes, en campagne électorale dans la circonscription de Niafunké, sont portés disparus depuis 15 heures hier mercredi, 25 mars, entre Sareferé et Koumaira, localités distantes de 20 km. Ils ont été enlevés par un groupe armé non encore identifié. L’assaut a fait un mort, le garde du corps de Soumaïla Cissé, et occasionné deux autres blessés. Il s’agit de proches collaborateurs du candidat.

Les élections législatives maliennes auront bien lieu dimanche prochain malgré le coronavirus avec 4 cas répertoriés, et l’instauration de l’état d’urgence assorti d’un couvre-feu nocturne.

Vous pouvez réagir à cet article