COMMISSAIRE KEÏTA : « LA SUPPRESSION DE L’OCTRIS FERA DU BIEN AU SÉNÉGAL »

news-details
SUPPRESSION DE L’OCTRIS

L’Office central de répression du trafic illicite des stupéfiants (Octris) sera supprimé. Le nouvel organe de lutte contre la drogue qui sera mis en place sera dirigé par un procureur spécial. Une décision prise au moment où les saisies de drogue se succèdent. Ancien directeur de l’Octris, le commissaire Cheikhna Keita pense que cette décision permettra de mieux lutter contre les narcotrafiquants qui ont pris pour cible le Sénégal ces derniers temps.

D’après lui, le procureur de la République est déjà le directeur de la police judiciaire. Donc, estime-t-il, si on trouve une formule pour le rapprocher davantage des structures opérationnelles de lutte contre la drogue, cela ne peut en aucun déranger. « Le parquet est dans son rôle. Il devrait assurer un contrôle de proximité et amener les gens à se comporter mieux. Je pense que le Sénégal gagne plus de cette décision qu’il n’en perd », a expliqué l’ancien commissaire de police, à Iradio (90.3). Il rappelle que le parquet est toujours impliqué dans la lutte contre le trafic de drogue. Ce, d’autant qu’un rapport lui est toujours fait de toute l’action de la police judiciaire. « Maintenant, si on lui ajoute d’être plus proche de la lutte, il peut donc suivre et accompagner les enquêteurs.

Vous pouvez réagir à cet article