[CONCOURS GÉNÉRAL 2019] : SALVE D’APPLAUDISSEMENTS POUR DIARY SOW, HOMMAGE À FEUE ROSE DIENG

news-details
REMISE DES DISTINCTIONS

Le chef de l’Etat, Macky Sall, préside à l’instant, au Grand-Théâtre national, la remise des prix du Concours général. Au total, 121 distinctions, 66 prix et 55 accessits, sont décernées cette année à 107 lauréats, dont 54 filles soit 50,56%.
En Première, les filles ont obtenu 32 distinctions sur 63. En terminale, elles ont eu 21 distinctions sur les 58. 2731 (1.486 en Première et 1.245 en Terminal) étaient en lice cette année, contre 2179 en 2018. Des résultats livrés le 13 juillet dernier par le ministre de l’Education Nationale, Mamadou Talla.

Hymne national

Selon les critères de classement, l’élève Diary Sow en classe de Terminal S1 au Lycée scientifique d’Excellence de Diourbel, qui arrive en tête pour la deuxième année consécutive, est la meilleure élève du Sénégal. Elle est suivie de 3 deuxième ex-æquo : Baba Sow, en classe de Terminal S3 au lycée Seydina Limamoulaye de Guédiawaye, Mame Coumba Diédhiou, en 1ère S1 de la Maison d’éducation Mariama Bâ de Gorée, et Daniel André Sogo Diémé, en 1ère S2 au Collège Saint-Louis Marie de Malika.

Feue Rose Dieng Khunz, ancienne lauréate de l’année 1972 et scientifique qui s’est illustrée dans le domaine de l’intelligence, est la marraine de l’édition. Dont le thème est : « L’excellence comme moteur de l’émergence ».
Tonnerre d’applaudissements pour Diary Sow

Le président de la République est arrivé à 10h37. Une entrée suivie aussitôt de l’exécution de l’hymne national du Sénégal. Le chef de l’Etat est précédé sur place par une délégation de députés de l’Assemblée nationale et de membres du Conseil économique social et environnemental (CESE), entre autres autorités.


Hommage à feue Rose Dieng

Diary Sow est accueillie par une salve d’applaudissements. Elle a le privilège de remettre au chef de l’Etat l’écharpe d’honneur. La défunte marraine (décédée en 2008) et première femme africaine à intégrer l’Ecole polytechnique de France, est représentée par sa sœur Thérèse Dieng, enseignant-chercheur, maître de conférence agrégé en parasitologie-mycologie à la Faculté de médecine, de Pharmacie et d’odontologie. Un film-témoignage sur la marraine est diffusé, un documentaire réalisé par la Direction-division de la radiotélévision scolaire.
Rose Dieng reçoit le prix Irène-Joliot-Curie en 2005, et elle est nommée chevalier de la Légion d’honneur en 2006. Son nom est donné à une rue dans le parc d’innovation de la Chantrerie, au nord-est de Nantes, et à une place sur le campus de Paris-Saclay en 20176. Une annexe du lycée d’excellence Birago Diop au Golf Sud (Sénégal) porte son nom

Vous pouvez réagir à cet article