CONCOURS ’’MA THESE EN 180 SECONDES" : AMINATA SOURANG MBAYE DIOUF DE L’UCAD SACRÉE

news-details
Enseignement supérieur

L’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) a été couronnée, à travers l’étudiante Aminata Sourang Mbaye Diouf. Elle a remporté le concours ’’Ma thèse en 180 secondes’’, lors de la finale organisée à l’Université Iba Der Thiam de Thiès. Elle est sortie première sur treize candidats venus de six universités du Sénégal, informe le communiqué de la Direction de la communication de l’UCAD.

Doctorante en droit privé à l’UCAD et spécialiste en droit patrimonial de la famille, Aminata Sourang Mbaye Diouf est encadrée par Pr Françoise Dieng à l’Ecole Doctorale Sciences Juridiques, Politiques, Economiques et de Gestion (ED-JPEG), ajoute le document.

Aminata Sourang Mbaye Diouf va représenter le Sénégal au mois de septembre à Paris. Une finale à laquelle vont participer 18 pays dont 11 africains. Ce concours est organisé chaque année par les écoles doctorales du Sénégal en partenariat avec le MESRI et quelques partenaires techniques et financiers dont l’AUF et L’UNESCO.

À travers sa thèse, la lauréate a pris l’exemple d’une dame qu’elle nomme Mère Ndiaye et qui vend des cacahuètes et qui se fait aider par les membres de sa famille dans la préparation et la commercialisation. « Les gens ne le considèrent pas comme une entreprise familiale. Et pourtant, c’est grâce à cette vente de cacahuètes de Mère Ndiaye que la famille assure la dépense quotidienne. C’est peut-être même ce qui couvre les frais de scolarité des enfants », fait-elle remarquer, attirant l’attention des décideurs et du législateur sur la notion d’entreprise familiale pour qu’il y ait une acception plus large et plaidant pour une prise en compte sur le plan juridique de ces petites, voire micro-entreprises.

Vous pouvez réagir à cet article