CONCOURS RÉCITAL DU CORAN : SOKHNA KHADY DRAMÉ REMPORTE 19MILLIONS ET UN BILLET POUR LA MECQUE

news-details
GRAND PRIX SENICO

La finale du Grand prix Senico de récital du Coran vient de livrer son verdict. Sokhna Khady Dramé, originaire de Louga, est la championne nationale de récital du Coran du Sénégal, avec 99,67. Le premier prix est doté de 19 millions et d’un billet pour le pèlerinage à la Mecque. Les 2e et 3e prix sont dotés d’une enveloppe de 13 et 8 millions de F CFA.

Khalifa Babacar SY, Khalife général des Tidiaanes de 1922 à 1957 et, premier Khalife d’El Hadji Malick SY, est le parrain de la présente édition. Les différents foyers religieux étaient fortement représentés à la cérémonie. Le ministre de l’Education nationale, Mamadou Talla, dirigeait la délégation gouvernementale composée, entre autres, du ministre de l’Enseignement supérieur, Cheikh Oumar Hann.

« Je voudrais féliciter la Fédération nationale des écoles coraniques pour cette belle mobilisation et surtout le travail remarquable accompli dans le cadre de la promotion de l’enseignement du Coran et de la modernisation des Daaras au Sénégal, dira le représentant du chef de l’Etat, Mamadou Talla. Nous rendons un hommage appuyé aux lauréats du concours et leur souhaitons plein succès dans d’autres compétitions internationales à l’image de Maïmouna Lô et Mouhamed Moudjtaba Diallo. »

Le Sénégal s’était classé à la deuxième place lors de l’édition 2018 du concours international de récitation du Coran, tenue à Dubaï. Prix remporté par Maïmouna Lô, 17 ans, originaire de Touba. En 2017, Mouhamed Moudjtaba Diallo, âgé de 18 ans et élève au Complexe Darul Îmane de Sicap Mbao, avait remporté le concours de la 59e Assemblée internationale de récitation et de mémorisation du Coran en Malaisie, devant plusieurs dizaines d’autres participants venus de tous les pays musulmans.

Les lauréats représenteront le Sénégal dans les différents concours. Avant l’ultime étape de la finale, 45 candidats ont été auditionnés, trois (3) jours d’affilée, le 14 mai dernier, à l’Institut Islamique de Dakar.

Oustaz Aboubacrine Faye et Seyda Marième Sawdatou Diop ont été récompensés parmi les enseignants.

Vous pouvez réagir à cet article