CONDAMNATION PAR LA COUR D’APPEL : ABDOUL MBAYE DÉNONCE UNE VENGEANCE

news-details
JUSTICE

Le président de l’Alliance pour la Citoyenneté et le travail (ACT), Abdoul Mbaye, ne digère toujours pas la peine d’un an avec sursis que lui a infligée la Cour d’appel de Dakar lors de son procès avec son ex épouse. L’ancien Premier ministre a encore fait une sortie pour attaquer cette décision de justice rendue en sa défaveur, alors qu’en première instance, il avait été relaxé.

Selon lui, cette sentence qui lui a été infligée n’est rien d’autre que « vengeance et recherche d’inéligibilité créatrices de jurisprudence ». Sur le faux, Abdoul Mbaye qu’on lui reproche, Abdoul Mbaye indique que cette décision de justice non retrouvée est considérée comme un faux dès lors qu’elle ne peut être produite par les parties concernées par ladite décision, nonobstant que la requête conjointe l’ayant provoquée concernant les parties ait été confirmée par les parties concernées.

S’agissant de la deuxième infraction retenue contre lui, il rappelle, dans une note reçue par Emedia.sn que « la tentative d’escroquerie s’étend à des avoirs et biens n’appartenant pas encore à la victime, mais qui pourraient par une décision de justice future (donc non encore prise) entrer dans son patrimoine sans que l’identification précise desdits avoirs et biens ne soit nécessaire ». Toutefois, le chef de file de l’ACT rassure que son combat pour la vérité, le respect de ses droits et une justice sénégalaise retrouvée se poursuit.

Vous pouvez réagir à cet article