CONGO / SENEGAL : UN MATCH À ENJEUX

news-details
ELIM. CAN CAMEROUN 2022

L’équipe nationale du Sénégal affronte celle du Congo, ce vendredi après-midi, à Brazzaville, pour le compte de la 5e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) Cameroun 2022.

Absent des joutes depuis 2015, le Congo ne veut pas rater le prochain rendez-vous. Dans le sillage des Lions, dans le groupe I, les Diables rouges, 7 points, se disputent la 2e place qualificative avec les ’’Djurtus’’ de la Guinée Bissau, 3 points.

Pour le Sénégal, bien que la qualification soit déjà en poche, le match n’est pas sans enjeu. Le sélectionneur des Lions, Aliou Cissé, est formel sur ce point. "Il n’y a pas de match sans enjeu dans le haut niveau", a-t-il répété lors de la conférence de presse d’avant-match, soulignant que "ces matchs nous permettent de faire une revue d’effectifs et de donner la possibilité à d’autres joueurs" de s’illustrer.

"Possibilité de tester d’autres pistes"

Selon le journaliste sportif Salif Diallo, maintenant que le ticket qualificatif est acquis, les 5e et 6e journées de ces éliminatoires "pourront être des matchs de préparation" pour les joutes futures.

"Le Sénégal doit commencer la préparation de sa phase finale de la CAN mais aussi des éliminatoires de la Coupe du monde. Donc, Aliou Cissé doit commencer à planter le jeu qu’il va dérouler" après une revue "large" des effectifs, a-t-il expliqué, sur iRadio.

D’autant qu’a-t-il souligné, Aliou Cissé a de très bons joueurs à sa disposition : "on attend de voir qu’il mette un bon niveau tactique et technique, sur le plan qualitatif surtout parce que c’est ça qui manque à cette équipe." Ensuite, "il faut préparer l’équipe qui va faire les éliminatoires de la Coupe du monde. Parce que le Sénégal doit être à la hauteur. Cela passe déjà par un bon travail contre le Congo et l’Eswatini. Il faut mettre tous les atouts de son côté", a-t-il poursuivi.

Pour notre confrère Adama Ndione, ce sera également l’occasion d’explorer d’autres systèmes de jeu avec "des profils pour" : "comme le Sénégal est déjà qualifié, il y a possibilité d’explorer d’autres pistes. C’est-à-dire une défense à trois avec deux pistons à gauche et à droite. Nous avons désormais la chance d’avoir par exemple Abdou Diallo, arrière gauche. Nous avons aussi Ousseynou BA et Abdoulaye Seck, qui sont de très bons joueurs qui peuvent occuper le couloir droit. Donc, une défense à trois pourrait bel et bien faire l’affaire surtout qu’un Krépin Diatta joue souvent comme piston droit à Monaco."

Par ailleurs, a-t-il ajouté : "une défense à trois permettra au Sénégal d’être beaucoup plus haut et avoir beaucoup plus d’options pour presser l’adversaire en haut, sur les côtés pour l’empêcher d’élaborer des actions à partir de leurs excentrés. Et dans ce cas, si le Sénégal réussit à avoir un très bon milieu de terrain capable, d’une part, de faire le pressing nécessaire, dans le cadrage du terrain, et d’autre part, avoir une très bonne capacité de relance pour essayer de toucher les joueurs de devant".

Vous pouvez réagir à cet article