CONGRÈS : L’APR ACCUEILLE LES LIBÉRAUX DU MONDE SANS SES VOISINS

news-details
INTERNATIONALE LIBÉRALE

Malgré le boycott du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) et Rewmi, le 62 congrès de l’internationale Libérale a démarré ce jeudi à Dakar, présidé par le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne. Les deux seuls partis du Sénégal membres de droit de l’Internationale Libérale fustigent les dérives autoritaires du parti au pouvoir, l’Alliance pour la République, qui accueille ce congrès.

Sous le thème de la “liberté et démocratie 4.0”, cette rencontre réunit des libéraux venant d’horizons divers. C’est un moment d’échanges et de réflexions sur l’Etat du libéralisme face aux défis contemporains.

Selon son président, Juli Minoves, le Sénégal est un terreau favorable pour réussir l’objectif fixé par ce congrès. « Pour contrer les objectifs des autoritaires des fondamentalistes des populistes qui veulent abattre la démocratie et le respect des droits des hommes et des femme à vivre en liberté, c’est une lutte sans merci que nous engageons aujourd’hui à Dakar », a déclaré le président.

Durant cette rencontre, l’Internationale Libérale procèdera à son assemblée générale. Pour la première fois, l’Afrique va présenter un candidat, une en l’occurence, en la personne de la Marocaine Hakima El Haïti, pour être présidente de l’Internationale Libérale. Le congrès va prendre fin ce vendredi 30 novembre.

Ecoutez le reportage de notre envoyé spécial.

Vous pouvez réagir à cet article