CONSEIL D’UNE MAURITANIENNE AUX SÉNÉGALAIS

news-details
CONTRIBUTION

Sénégal. À ceux qui seraient tentés d’en appeler à l’armée pour renverser le gouvernement de Macky SALL, je ne peux que vous "offrir" le modèle des Nous Z’Autres de La Tribu Mauritanie histoire de voir ce que vous récolterez...
Bref...

Résumé pas exhaustif du tout du "Coup d’état militaire pour les nuls" :
- un jour un militaire prend le pouvoir pour "sauver" le pays de tout et surtout de tout et rien.

- Puis vient un second militaire qui renverse le premier militaire qui voulait "sauver" le pays et ce, pour aussi "sauver" le pays.

- Après quelques mois ou quelques années, un troisième militaire arrive tout feu tout flamme et renverse le second militaire qui avait renversé le premier militaire qui voulait "sauver" le pays. Pourquoi ? Pour lui aussi "sauver" le pays...

- Un quatrième militaire débarque alors, lui aussi "sauveur de pays" : il renverse donc le troisième militaire "sauveteur en espaces sablonneux" qui avait renversé le second militaire "sauveur" qui lui même avait renversé le premier militaire membre de la grande famille kaki des " Sauveteurs Nationaux de Secours en Dunes". Avec un peu de poigne et de chance il peut arriver, ce 4 ème, à tenir 21 ans.

- Puis, taratata, sonnez trompettes et tambours, arrive un cinquième uniforme qui, oh nouveauté miraculeuse, débarque le quatrième militaire au nom d’une "rectification".

- Entre temps, la mode du kaki évoluant, l’uniforme est jeté à la poubelle et remplacé par un boubou de Général à la retraite. Nous voilà donc avec un civil militaire républicano démocrate qui débarque quand même le Cinquième qui avait débarqué le quatrième qui lui même avait débarqué le troisième qui lui aussi avait débarqué le second qui lui avait débarqué le civil, inscrivant ainsi dans les manuels d’Histoire le Communiqué Zéro, père de tous les communiqués martiaux et débarquant ( vous suivez encore ?)

- Parallèlement à ceci toute une opposition civile s’agite, monte et descend l’ascenseur du " je m’approche" du pouvoir et passe tout son temps " civilisé" à demander un "dialogue inclusif" et à rêver d’Iznogood, celui qui voulait être Calife à la place du Calife.

Et, au bout du compte de tant de débarquement et de sauveurs kakis, comme au foot, c’est TOUJOURS un militaire ou ancien militaire qui sera élu ( les voies et voix du Seigneur des urnes étant impénétrables, je ne m’aventurerai pas dans le décorticage socio politique de la chose votante, scusi...).
Cela s’appelle une République militaro-civilo-kaki-Un, Deux Marquez le pas !
Bon, je vous dis ça, je vous dis rien, hein ?

Mariem Derwich - Journaliste

Vous pouvez réagir à cet article