CONSÉQUENCES DU CONFLIT DE L’UGB : ARRÊT DES ENSEIGNEMENTS DANS TOUTES LES UNIVERSITÉS !

news-details
ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

La crise dans le Supérieur se généralise. En solidarité à ses camarades de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (UGB), le bureau national du Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (SAES) décrète une grève de 48 heures. Un mouvement d’humeur qui démarre ce vendredi, 12 avril, suite aux actes de vandalisme perpétrés par les membres de la Coordination des étudiants de Saint-Louis (CESL), qui ont déversé des eaux usées dans le bureau du Recteur Ousmane Thiaré, « sous forme de protestation ». Ce, face à la « situation de précarité extrême (que les étudiants vivent depuis quelques semaines) à cause du non-respect des engagements de l’autorité. » Le SAES qui déplore ces actes, exige « des mesures de sécurité. »

A l’UGB, les syndicats des travailleurs de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (UGB) sont montés également au créneau pour décréter 48 heures de grève renouvelables. Inquiets pour leur sécurité, les personnels appellent « l’Etat à sévir contre des étudiants délinquants ».

Déjà, le recteur va porter plainte après les menaces reçues dans le cadre des mesures prises à l’issue de la réunion d’urgence convoquée hier, jeudi, 11 avril, à l’UGB.

Vous pouvez réagir à cet article