CONTENTIEUX 2S/TFM : EL HADJI NDIAYE DÉVERSE SA COLÈRE SUR YOUSSOU NDOUR

news-details
Médias

El hadji Ndiaye ne compte pas lâcher du lest. Dans l’affaire de trafic de fréquences qui l’oppose à la Tfm, le patron de la 2sTV compte aller jusqu’au bout. C’est lui-même qui le dit sur le plateau de sa chaîne de télé, hier soir.

Dans cette affaire, le patron de la 2s accuse la Tfm, de Youssou Ndour d’avoir piraté ses fréquences et de naviguer illégalement sur le satellite. Ce, depuis 2018. Ce piratage lui a valu des pertes d’images lors de plusieurs grands événements que sa chaîne comptait diffuser en direct. C’est ainsi qu’il avait déposé, au début du mois de juin, une plainte contre X devant le procureur.

Visiblement très remonté, et estimant avoir le droit de son côté, El hadj Ndiaye compte prendre sa revanche sur le président du Conseil d’administration du Groupe futurs média (Gfm), à qui, il reproche également de lui avoir pris des agents. Sur ce, il refuse toute médiation avec le ministre conseiller et ami du président de la République.

« Youssou Ndour n’ose pas m’appeler. S’il m’appelle, je ne vais pas le prendre. Pour la simple et bonne raison qu’il a toujours donné raison à ses frères. À chaque fois qu’ils débauchaient des éléments chez moi, si je l’appelle, il disait qu’il allait me revenir, en vain. L’affaire de Ya Awa est là. Un contrat sur un contrat. Ils ont débauché plus de 19 personnes chez moi. Aujourd’hui, si vous enlevez les agents qu’ils ont piochés à la 2s, rien ne va plus rester là-bas. Même l’électricité ne fonctionnerait plus à la Tfm parce qu’ils ont pris des électriciens qui étaient ici », a déclaré El hadji Ndiaye qui dit avoir participé à la carrière de celui qui est aujourd’hui considéré comme une star planétaire. « Youssou Ndour, c’est moi qui l’ai fait de toute pièce », a-t-il révélé.

Pour que lumière soit faite sur cette affaire, El hadj Ndiaye appelle les autorités compétentes à faire leur travail. Pour lui, c’est une affaire de cybercriminalité très réprimée par les lois du Sénégal. « Au moment où le président de la République, au moment où le gouvernement, au moment où le Cnra (Conseil national de régulation de l’audiovisuel) et les Babacar Diagne disent qu’ils vont couper des signaux pour réguler ceci ou cela, ils ont maintenant du travail. Le Cnra a du boulot. Leurs travaux devaient commencer par ces voyous, ces bandits qui trafiquent des fréquences d’autrui pour aller monter sur le satellite. L’Artp (Autorité de régulation des télécommunications et des postes) a également du boulot. Je ne peux pas accepter ce trafic et je ne l’accepterai jamais », dixit El hadj Ndiaye.

Vous pouvez réagir à cet article