CONTRIBUTION - INSTANTS D’ETERNITÉ POUR LOUM

news-details
HOMMAGE

Ce 13 décembre, l’amphithéâtre de l’UCAD 2 a résonné du nom de Amadou Mbaye LOUM. parrain méritant de la 46 ème promotion, lui, diplômé de la 4ème, il y a 42 ans, au milieu des années 70, sur les cendres à peine tiédies de 68, dans une université en partie apaisée sans avoir renoncé à la contestation à laquelle elle est confondue. Loum, Loum, Loum... Lindor ! Comme en écho sur les parois d’un amphi moderne, son nom a empli une salle recueillie. Un hommage, des hommages, de camarades, de ce qui en reste, de jeunes confères, et d’officiels au discours de circonstances.

Quand sur un film de sa vie, sa mère dont l’âge n’a pas obscurci la pensée, apparaît, pour témoigner, le silence s’est fait plus lourd. La vieille drapée d’une dignité à l’épreuve du deuil s’en remet au ciel d’une voix tremblotante. C’est elle qui a perdu un fils prodigue... Les archives ont ce pouvoir magique de faire revivre les disparus. Un instant on a pensé que le reporter de guerre avait ressuscité d’entre les soldats tombés. Ça n’était hélas qu’une brève illusion optique et technologique. Loum est bien ailleurs et c’est à celui qui ne partage avec personne d’autre ce père disparu de ramener toute une assistance émue à la réalité d’une dernière bataille jamais gagnée. L’hommage du fils unique donc, de l’héritier orphelin d’un père qui a déposé les armes, sa plume et son micro.
CAMERA OFF !

L’héritage professionnel n’est pas pour ce fils solitaire, mais solidaire d’une image paternelle éternelle. Ce lourd héritage Loum le lègue aux générations actuelles et futures. A elles de le fructifier. Quant au jeune homme déjà mûr, il a parlé comme un sage, considérant que son père a fait juste son devoir, mais avec une PASSION infinie. De l’infini et insondable espace céleste, il a sans doute apprécié ce moment à lui consacré. Un moment d’humanité, de souvenir et d’éternité sur le chemin toujours écourté de la finitude qui nous est promise, à tous et qui nous attend.

Vous pouvez réagir à cet article