CORONAVIRUS : 212 CAS ET 4 DÉCÈS EN FRANCE, POSSIBLE MUTATION DU VIRUS EN IRAN

news-details
SANTÉ

En France, la barre des 200 cas de coronavirus a été franchie et le président E. Macron s’est exprimé. Notre pays est le second nouveau foyer d’infection en Europe après l’Italie. En Iran, face un nombre de décès impressionnant, l’inquiétude concerne une possible mutation du virus.


La situation en France

Comme l’explique Ouest France, la France comptait ce 3 mars au soir 212 cas confirmés de Covid-19 et 4 décès. Le nombre de cas a doublé en seulement trois jours alors qu’il y a encore une semaine, notre pays ne comptait que 12 cas. Désormais, la France est considérée comme l’un des principaux nouveaux foyers d’infection en Europe avec l’Italie, où la situation est plus que préoccupante.

Lors d’une visite au centre de crise du ministère de la Santé, le président E. Macron a évoqué « une phase qui va durer des semaines et même sans doute des mois ». Selon le chef d’état, il s’agit de freiner l’épidémie puis de lutter contre celle-ci. L’intéressé a indiqué que tout le monde doit avoir conscience d’une mobilisation qui s’inscrira dans la durée mais que « nous sommes prêts ». Ce 4 mars, le président réunira un Conseil de défense spécial portant sur l’épidémie avant le Conseil des ministres.

Une mutation du coronavirus en Iran ?

Avec 2 336 cas confirmés et 77 décès, l’Iran inquiète énormément. Ce pays compte le plus grand nombre de morts après la Chine et le troisième plus grand nombre de cas après la Chine et la Corée du Sud. Outre l’augmentation rapide des cas, l’Iran fait face à un taux de mortalité différent. En effet, le taux de mortalité du Covid-19 oscille habituellement entre 2 et 3 %. Dans le cas de l’Iran nous sommes désormais à 5,5 % après un taux de 12 % il y a quelques jours.

Comme l’explique L’Express, le nombre de décès serait minoré selon certains médecins locaux. Néanmoins, les craintes concernent une possible mutation du Covid-19, c’est-à-dire une variante plus agressive. Citons le cas d’un homme de 50 ans sportif et sans antécédents, dont l’état s’est dégradé très rapidement jusqu’au décès. Selon les médecins, le coronavirus pourrait générer une myocardite, autrement dit une inflammation du muscle cardiaque.

Ailleurs dans le monde

Selon le South China Morning Post, le dernier bilan fait état de 92 260 cas pour 3 135 décès et 48 002 cas de rémission. Officiellement, l’épidémie recule en Chine mais la crainte des autorités locales concerne l’apparition de cas importés de coronavirus avec le retour de citoyens chinois en provenance d’Italie. Dans ce pays, premier foyer d’infection en Europe (2 036 cas pour 52 décès), la situation est depuis peu devenue moins grave qu’en Iran.

Premier foyer d’infection mondial après la Chine, la Corée du Sud. Si le nombre de décès semble stagner, le nombre de cas augmente encore (5 186 cas pour 31 décès). Outre le Japon et ses 284 + 706 cas (Diamond Princess), d’autres pays sont dans une situation inquiétante. C’est le cas de l’Allemagne (196 cas), l’Espagne (150 + 1 décès), et surtout les États-Unis qui, avec 108 cas pour 9 décès, peuvent également craindre le pire.

Vous pouvez réagir à cet article