CORONAVIRUS : CRÉATION D’UNE CELLULE NATIONALE DE CRISE

news-details
MESURES D’URGENCE

Le Sénégal s’adapte à la présence dans son territoire du Covid-19. Après les 6 mesures prises consistant, entre autres, à l’interdiction des rassemblements, une cellule nationale de crise est créée. La décision a été annoncée hier en Conseil des ministres, par le chef de l’État, Macky Sall.

Parmi les mesures prise, avant, lors du Conseil présidentiel, visant à endiguer le coronavirus, il y a la fermeture des crèches, écoles, lycées et universités depuis le 16 mars dernier, pour 3 semaines.

Faisant le point de la situation de la pandémie au Sénégal hier, avec 5 nouveaux cas (3 importés et 2 contacts) enregistrés pour un total de 36 cas dont 2 guéris, le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, a rappelé « l’importance du respect des mesures d’interdiction provisoire de manifestations ou rassemblements notamment à l’occasion des baptêmes, funérailles, et mariages, cérémonies religieuses, etc. conformément à l’arrêté n°0007782 du 13 mars 2020, pris par le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye.

Par ailleurs, depuis hier mercredi, à 23 heures 59 minutes, le Sénégal a rompu ses liaisons aériennes avec la France, l’Italie, l’Espagne, le Portugal, la Tunisie, l’Algérie. Avec le Maroc, la décision a été entérinée bien avant.

S’agissant de la cellule nationale de crise, le chef de l’État a, aussi, demandé au Gouvernement de mieux impliquer le Service national d’Hygiène, ainsi que le Service civique national et de mettre en place des stocks durables de sécurité. Le Président a, par ailleurs, insisté sur la nécessité de poursuivre et d’intensifier les actions de sensibilisation et d’informations des populations, en relation avec les maires et les organes de presse, pour une meilleure appropriation des messages d’alerte, de vigilance et de prévention, entre autres directives.

Vous pouvez réagir à cet article