CORONAVIRUS : LA POLICE ÉTABLIT UN NOUVEAU PLAN DE MOBILISATION

news-details
SOCIETE

Le Sénégal se prépare-t-il au confinement ? Dans tous les cas, la police se mobilise dans le cadre de la lutte contre la pandémie. Il s’agit de faire respecter les mesures déjà prises. Le personnel de police est réquisitionné dans ce sens, à partir de minuit, ce dimanche soir, 22 mars 2020. Vendredi dernier, 20 mars, suite à l’interdiction de rassemblement signée par le ministre de l’Intérieur et précisée à nouveau par le Gouverneur de Dakar, des fidèles avaient passé outre la mesure pour se rendre à la Mosquée.

Ainsi, face à la propagation inquiétante du coronavirus surtout avec des contaminations communautaires non rattachables au cluster de Touba, les forces de l’ordre doivent « en conséquence se préparer à une montée en puissance dans son déploiement aussi bien au niveau des frontières qu’au niveau de toutes les localités où un besoin de sécurité se signalera », lit-on dans la circulaire signée par le Directeur général de la police nationale (DGPN), l’Inspecteur général de police, Ousmane SY, et adressée aux différents services de police.

« Aux fins d’assurer un bon suivi des importantes mesures prises aux niveaux général et local par les cellules de crise, de faire face à tout trouble à l’ordre public, et en sus de celles déjà contenues dans la note circulaire citée en 3e référence », précise la note. Laquelle signale que « tout le personnel de la Direction générale de la police (est) consignée. »

Aussi, par rapport aux dispositions pratiques à prendre, il est demandé aux concernés de « suspendre les dépôts de la carte d’identité et des services non essentiels », de « mobiliser et évaluer le matériel organique de chaque commissariat, et faire une expression des besoins si nécessaire (armement, bouclier, casque, grenade, etc.), d’ « instruire la compagnie de circulation de Dakar, de prendre en charge la fluidité dans le ressort de la compétence du SRSP avec une occupation nouvelle de l’espace », de « renforcer les corps urbains par les éléments des autres bureaux des différents commissariats afin de disposer d’un effectif plus conséquent. »

Il est question également de « faire respecter aux personnels les mesures prescrites ».

Vous pouvez réagir à cet article