CORONAVIRUS : LE PLAN DE RIPOSTE DE LA CEDEAO

news-details
EPIDÉMIE

Les ministres de la Santé de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont décidé d’unir leurs forces contre l’épidémie du coronavirus baptisé COVID-19 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). C’est la décision qui a sanctionné leur réunion d’urgence tenu ce week-end, à Bamako, la capitale malienne, pour élaborer un plan de riposte.

Ledit plan détaillé par Enquête, consiste, d’abord, à renforcer la coordination, la communication et la collaboration entre les États membres, en particulier la collaboration transfrontalière. Il est également question de consolider les mesures de surveillance aux points aériens, terrestres et maritimes, ainsi que le renforcement de la communication pour garantir que le public reçoive des informations exactes, appropriées et en temps opportun concernant l’épidémie.

Ensuite, selon ces ministres, le plus approprié est de solidifier d’urgence les capacités nationales essentielles au diagnostic et la gestion du cas. Ce, en élaborant un plan stratégique régional de préparation chiffré, basé sur les priorités des États membres.

« Nous comptons promouvoir les efforts nationaux multisectoriels, en utilisant l’approche d’une seule santé pour maximiser l’impact. Mais, il faut mettre en œuvre des mesures robustes pour assurer la disponibilité des fournitures médicales essentielles, y compris le matériel de laboratoire et l’équipement de protection individuelle dans la région. »

Enfin, ils ont décidé de travailler en étroite collaboration avec les autorités compétentes des gouvernements nationaux et (celui) chinois, pour surveiller et assurer la situation sanitaire de nos concitoyens résidant en Chine.

En conclusion, ils ont affiché leur soutien et salué les efforts du gouvernement de la République populaire de Chine pour gérer l’épidémie.

Vous pouvez réagir à cet article