CÔTE D’IVOIRE - SIMONE GBAGBO ENTRE DANS LA DANSE

news-details
PRESIDENTIELLE 2020

« Ce jour, 31 octobre 2020, il n’y a pas eu d’élection en Côte d’ivoire. » La déclaration est faite par Simone Gbagbo, l’ex-Première dame et épouse de l’ancien président Laurent Gbagbo. En conséquence, dit-elle, la Côte d’Ivoire se retrouve dans une situation de vacance du pouvoir. Elle appelle, de ce fait, à la mise en place d’un gouvernement de transition. Lequel devra, fixe l’opposante, veiller à organiser une élection présidentielle "démocratique et apaisée".

Simone Gbagbo regrette "l’entêtement" du président sortant, Alassane Ouattara, à briguer un 3e mandat. « Ce samedi, 31 octobre 2020, devrait se tenir l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire. Face à l’entêtement du chef de l’État sortant, Alassane Dramane Ouattara, de briguer un 3e mandat, ce qui est anticonstitutionnel, l’opposition a lancé, depuis le 20 septembre 2020, un mot d’ordre de désobéissance civile, pour faire barrage au viol de la Constitution, notre Loi fondamentale. Ce mot d’ordre a été fidèlement respecté sur toute l’étendue du territoire national. C’est le lieu de remercier le peuple de la Côte d’Ivoire, qui a fait preuve de bravoure et de patriotisme. C’est aussi le lieu de présenter ma compassion à toutes les familles endeuillées, et mes vœux de prompt rétablissement aux blessés. Ce jour, 31 octobre 2020, il n’y a pas eu d’élection en Côte d’ivoire. Notre pays se retrouve ce soir donc dans une situation de vacance du pouvoir présidentiel. Il est temps que toute la société ivoirienne plus particulièrement l’opposant politique, la société civile, et les patriotes qui se soucient de l’avenir de notre pays, se donnent les moyens de mettre en place un gouvernement de transition. Ce gouvernement aura pour mission principale de jeter les bases d’une vraie réconciliation nationale, et de veiller, dans les meilleurs délais, aux conditions d’une élection présidentielle démocratique et apaisée. »

Vous pouvez réagir à cet article