COUP DE FROID DANS LES RELATIONS ENTRE PARIS ET RABAT ?

news-details
DIPLOMATIE

Les relations entre le Maroc et la France qui ont toujours été très fortes et confiantes, connaissent un sérieux coup de froid. La relation entre le Maroc et la France a toujours été stratégique. Il n’est pas beaucoup de domaines où la France n’est pas le "premier partenaire" du Maroc. Politique, économique, stratégique, culturel, académique et humain...
Les relations suivies entre les deux ministres des Affaires étrangères en témoignent. Le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, s’était ainsi rendu à Rabat le 8 juin pour y rencontrer son homologue marocain Nasser Bourita. L’occasion pour les deux hommes de préparer les prochaines rencontres de haut niveau entre les deux pays et d’évoquer des problématiques régionales comme le dossier libyen.

L’agenda soudain surchargé de Jean-Yves Le Drian

Or, ce qui s’est passé récemment à New York témoigne d’une incompréhension latente. En effet, la rencontre les Ministres des Affaires étrangères marocain et français a toujours été de coutume, en marge du grand rendez-vous multilatéral qu’est l’Assemblée générale de l’ONU. C’est l’occasion pour les deux ministres de procéder à un tour d’horizon et à une coordination sur les grandes questions de l’agenda international.

Toutefois, les observateurs de la vie diplomatique ont observé, voire été surpris, que Jean-Yves Le Drian ait eu un entretien bilatéral avec le Ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukaddoum, alors qu’il n’a pas, semble-t-il, « trouvé le temps » pour rencontrer son homologue marocain, qui l’avait pourtant proposé comme d’habitude.

Le pourquoi du comment restera un mystère. Mais la conséquence est la même : une interrogation sur la qualité et la fluidité de la "relation d’exception" entre Rabat et Paris. Dans le silence général, l’on ne peut que guetter les développements à venir...

Vous pouvez réagir à cet article