COUVRE-FEU ET TRANSPORTS TERRESTRES : LE FEU VIRE À L’ORANGE

news-details
Mesures de restriction

Le feu n’est pas encore vert, mais tend vers. Sans surprise, le ministre de l’intérieur, Aly Ngouille Ndiaye et son collègue en charge des transports terrestres, Oumar Youm, ont annoncé à la suite de la communication du ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, un net allègement des mesures de restriction qui étaient prise, le 14 mars dernier, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

Ainsi, Aly Ngouille Ndiaye a officialisé le desserrement de l’étau du couvre-feu, qui entre en vigueur désormais à partir de 23 heures (jusqu’à 5h du matin) soit 2 heures de plus que jusqu’ici. Cette mesure avait été allégée une première fois, passant de 20h-6h du matin à 21h-5h du matin.

De même, « les réunions dans les endroits publics ou privés, les restaurants, les salles de sport, les salles de jeux, vont bénéficier de cette même mesure d’assouplissement », a déclaré le ministre Aly Ngouille Ndiaye.

L’INTERDICTION DE TRANSPORT INTERURBAIN LEVÉE

Pour sa part, le ministre des Infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement, Me Oumar Youm, a annoncé que la mesure d’interdiction de transport interurbain sera levée dès dimanche prochain, à partir de 5h du matin.

Il reste juste des préalables comme l’adoption des gares routières et une coordination avec les acteurs, pour la mise en œuvre de la nouvelle mesure tout en évitant que cela ne fasse naître une nouvelle poussée de transmission du coronavirus.

Ainsi, des gares routières de départs et d’arrivées seront fixées avec des horaires clairement définies, un personnel consigné, qui aura l’obligation de faire respecter les mesures barrières et de ficher les différents passagers afin de mettre, au besoin, à disposition des autorités sanitaires, les informations pouvant concerner un éventuel cas communautaire.

Vous pouvez réagir à cet article