COVID-19 : « 21 DÉCÈS CHEZ 90 PATIENTS ATTEINTS D’INSUFFISANCE RÉNALE »

news-details
POINT DU JOUR

Après le point habituel consacré à l’évolution de la pandémie de Covid-19 au Sénégal, le Pr El Hadj Fary Kâ, chef du service de néphrologie Le Dantec, a pris la parole. C’est pour informer que la pandémie a une lourde mortalité chez les patients vulnérables en particulier ceux porteurs de maladie rénale chronique. « Le risque d’être contaminé par la Covid-19 est plus élevé chez les insuffisances rénaux chroniques comparativement à la population générale. Ce risque augmente avec la sévérité de la maladie surtout chez les patients hémodialysés chroniques. Ces malades présentent malheureusement en plus de l’insuffisance rénale des comorbidités telles que l’hypertension artérielle, le diabète, les pathologies cardiovasculaires, entre autres », a-t-il dit. Pour étayer ses propos, il a renseigné qu’au début de la pandémie, le service de néphrologie s’était organisé pour pouvoir prendre en charge ces malades atteints de Covid et qui sont insuffisances rénaux parce qu’il fallait les dialyser. Et, dit-il, on ne pouvait pas le faire dans tous les centres.

« Sur 516 patients chroniques hémodialysés à Dakar, 347 ont été vaccinés »

« C’est ainsi qu’une unité spéciale a été conçue dans ce sens. Le 14 août 2021, 417 séances d’hémodialyse ont été réalisées dans l’unité pour 90 patients parmi lesquels nous avons eu à déplorer 21 décès. Le taux de mortalité tourne autour de 10% et c’est énorme. Parmi ces patients décédés, 10 avaient une insuffisance rénale aiguë. Les 11 autres sont des patients qui avaient une insuffisance rénale chronique et qui ont développé une forme grave de Covid », a-t-il déploré.

Par ailleurs, les patients atteints d’insuffisance rénale chronique peuvent faire une Covid grave mais, précise-t-il, la Covid grave peut induire une insuffisance rénale aiguë chez des patients qui n’avaient aucune atteinte rénale au préalable. Donc, le patient peut être doublement impacté par la covid-19. Et pour se protéger de la pandémie, le Pr El Hadj Fary Kâ, chef du service de néphrologie Le Dantec, invite ces patients à respecter les mesures barrières et d’aller se faire vacciner. « Nous recommandons le vaccin aux patients porteurs de maladie rénale chronique. Parce que, sur 516 patients chroniques hémodialysés à Dakar au moins 347 soit les 70% ont bénéficié au moins d’une dose de vaccination. Et, nous n’avons noté aucun effet secondaire grave. Tout au plus nous avons noté un petit syndrome grippal. Sinon, la vaccination est très bien tolérée », a encore déclaré le Dr Kâ.

Cheikh Moussa SARR

Vous pouvez réagir à cet article