COVID-19 : LA BCEAO LANCE UNE SÉRIE DE WEBINARS SUR LA CRISE

news-details
IMPACT SUR LES BANQUES AFRICAINES

Une série de séminaires en ligne (webinars) de portée internationale sur « l’impact de la crise covid-19 sur les banques africaines » va se tenir au siège de la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) à partir du 18 juin 2020.

Cette initiative a pour objectif d’accompagner les banques et de faciliter leur adaptation aux effets de la crise Covid-19.

Le lancement de cette activité qui va commencer le 18 juin 2020 sera présidée par Tiémoko Meyliet KONE, Gouverneur de la BCEAO. « Ce séminaire inaugural verra la participation des représentants des banques centrales, des organisations communautaires, d’institutions régionales, d’établissements de crédit, des associations professionnelles des banques et établissement financiers (APBEF) de l’Union et des organes de régulation », annonce le communiqué de la BCEAO.

« Les travaux débuteront par une allocution d’ouverture de Tiémoko Meyliet KONE, Gouverneur de la BCEAO, suivie d’une présentation du professeur Patrick LEGLAND (HEC-Paris) sur l’impact de la crise covid-19 sur les banques », peut-on lire. Ils se feront entre de 9h00 à 11h35 GMT. Les échanges se poursuivront autour du dispositif mis en place par la BCEAO en soutien aux économies de l’UEMOA face à la pandémie. Ils seront modérés par Ismaïla DEM, Conseiller spécial du gouverneur de la BCEAO. Il sera aussi question de parler du Programme BCEAO-HEC de webinars de formation, présenté par Ousmane SAMBA MAMADOU, Directeur Général du Africain de Formation et d’Études Bancaires (COFEB).

Le Programme de formation autour du thème « impact de la crise Covid-19 sur les banques africaines » sera en effet mis en œuvre par le Centre Ouest Africain de Formation et d’Études Bancaires (COFEB) et HEC-Paris.

Les webinars de formation sont prévus pour se tenir les matinées des 26 juin et 8 juillet 2020. « Ils seront consacrés à l’animation de quatre modules portant sur le diagnostic de la crise actuelle, les scénarios économiques et financiers, l’adaptation de la gestion à la situation de crise et, enfin, les opportunités à saisir à l’issue de la crise », indique la note de la Banque Centrale.

Vous pouvez réagir à cet article