COVID-19 : LES FACTURIERS DONT LA SENELEC VISENT LA DÉCONGESTION DES AGENCES

news-details
SOCIETE

Appuyés par les opérateurs de téléphonie mobile, les facturiers apportent leur contribution dans l’effort de guerre déclaré contre le coronavirus. C’est dans ce sens que le Directeur général de la SENELEC, Papa Mademba Bitèye, a reçu ses collègues de SEN’EAU, représentée par sa Directrice générale, Jany Arnal, et de la SONES, pour une déclaration commune, en compagnie des représentants de la SONATEL, de FREE, et d’EXPRESSO, au siège, sis à la rue Vincent.

Globalement, il s’agit « d’encourager l’usage du digital pour les paiements et réduire la possibilité de transmission du virus via les billets », par exemple. Ce, dans un contexte où les rassemblements sont interdits pour éviter la propagation du virus.

« Suite à l’appel du chef de l’État, Macky Sall, (relatif) à l’élan de solidarité pour faire face au Covid-19, nous avons senti, nous, les grands facturiers, de nous regrouper, pour ensemble, définir les stratégies, partager les plannings de continuité des activités mais surtout informer les clients qui nous sont communs, explique Bitèye, face à la presse. Pour leur dire quelles sont les mesures que nous prenons, également à la lutte de prévention, en leur demandant de privilégier les moyens de paiement électronique. »

C’est pourquoi, ajoute-t-il : « il était important qu’on le fasse, nous les facturiers, et les opérateurs de Télécoms, pour qu’ensemble qu’on puisse voir quelles sont les dispositions à mettre en place pour faciliter ces opérations de paiement. Les opérateurs de Télécoms ont accepté, en réduisant, chacun dans la limite de ses possibilités, les frais que les clients payaient en temps normal. Nous, cela nous permettra de pouvoir au niveau de nos agences commerciales respecter les distances règlementaires définies par les autorités sanitaires, tout en garantissant la continuité de service qui nous permettra de recouvrer nos factures, et également de pérenniser la qualité de service à la clientèle. »

Toutefois, Bitèye est formel : pas de baisse des factures.

« Concrètement, ce que le client gagne, c’est les frais de commission qu’il payait chaque fois qu’une opération était effectuée.

Selon Ramatoulaye Diallo, Directrice générale d’Orange finance mobile, filiale de Sonatel, les frais ont connu une baisse de 50%, sur le Woyofal de SENELEC. Par contre, sur les factures post-payées de SENELEC, SONATEL, SEN’EAU, la gratuité du service est offerte aux clients.

Le constat est fait sur place, les concernés ne badinent pas avec le respect de la distance réglementaire d’au moins un mètre. La preuve en image.

Vous pouvez réagir à cet article