COVID-19 : MACKY SALL APPELLE AU CALME ET À LA SÉRÉNITÉ

news-details
SANTÉ

Le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, a appelé ses concitoyens au calme et à la sérénité après l’annonce lundi de la détection d’un cas suspect de coronavirus sur le sol sénégalais.

« Les services de santé sont en train de prendre en charge le patient en question suivant la procédure recommandée par l’Organisation mondiale de la santé. J’appelle au calme et à la sérénité. J’invite la presse à nous accompagner dans cette phase critique », a-t-il déclaré lors du Conseil présidentiel consacré à l’épidémie du coronavirus (Covid-19).

Les autorités sénégalaises ont, au cours de ce conseil présidentiel d’urgence, annoncé la présence d’un cas suspect de coronavirus (Covid-19) dans le pays. Il s’agirait d’un individu de nationalité étrangère, selon plusieurs sources.

Le Chef de l’Etat a également appelé les populations à la « vigilance », soulignant que le pays était « prêt » à faire face à cette situation.

« Nous faisons aujourd’hui entièrement confiance aux services de santé et aux personnels de santé, qu’ils ont prouvé par le passé et continuent à prouver leur savoir-faire. Ils (les agents) sont restés mobilisés dans la prévention, la riposte et le suivi de l’épidémie », a fait valoir Macky Sall.

Il a dans le même temps appelé les Sénégalais à suivre les consignes des services de santé, des services de sécurité entre autres, non sans inviter tous les acteurs à poursuivre le travail de coordination des interventions dans le cadre du renforcement de l’alerte, et de la fonctionnalité du dispositif H24.

Le président de la République a indiqué que l’Etat va dégager les moyens. Il a ainsi demandé au Comité de riposte d’asseoir la coordination optimale des activités de sensibilisation.

« Si on doit mettre en quarantaine, on le fera. Si on doit interdire des manifestations, on va les interdire », a-t-il poursuivi, tout en soulignant que ces mesures devraient reposer sur des consignes sanitaires.

Le président de la République a validé le plan national de riposte du Covid-19, d’un coût de plus d’un milliard et demi de francs Cfa.

Vous pouvez réagir à cet article