COVID ORGANICS : LE TRAITEMENT N’EST PAS ENCORE VALIDÉ

news-details
PR MOUSSA SEYDI

Le processus pour l’intégration du Covid-organics dans le dispositif de traitement du Coronavirus au Sénégal est toujours en cours. L’affirmation est du chef de Service des maladies infectieuses de l’hôpital Fann, Pr Moussa Seydi. Réagissant à une question d’un journaliste qui se souciait de la lenteur sur l’utilisation de ce produit malgache, Pr Seydi répond : ’’ La recherche scientifique a des normes’’. Selon lui, le processus suit normalement son cours. Et sous la supervision du directeur de la Pharmacie et du Laboratoire, les premiers rapports seront disponibles dans les jours ou semaines à venir. Sur la même lancée, Pr Seydi indique qu’à ce jour, il n’y a aucun traitement validé au niveau de l’OMS concernant la Covid-19.

Concernant le traitement des patients, Pr Seydi a salué la thérapie de l’hydrochloroquine et azithromycine. L’efficacité de ces produits s’est davantage conformée sur 727 patients âgés de plus de 12 ans. « Tous les patients qui ont reçu ce traitement à un stade très précoce de la maladie n’ont pas eu de complication et aucun n’est décédé », a-t-il affirmé.

Revenant sur le traitement à domicile, une récente mesure prise par les autorités sanitaires, le chef du Service des maladies infectieuses note que c’est pour libérer de l’espace au niveau des centres de traitement qui commence à déborder. Cette mesure va aussi permettre à l’Etat d’économiser de l’argent parce que les malades hospitalisés coûtent chers. « Il y a une tension au niveau de la disponibilité des lits dans centres de traitement. C’est pour cela que la prise en charge à domicile est indiquée. Nous devons s’adapter à ce contexte. Libérer des malades nous permet de prendre d’autres qui présentent des facteurs plus compliqués. Chaque malade coûte très cher à l’Etat. Avec cette réduction de jours, ce sont plusieurs milliards de F CFA qui seront économisés », a-t-il déclaré.

Vous pouvez réagir à cet article