CRD DU MAGAL : ENTRE INQUIÉTUDES ET ASSURANCES

news-details
TOUBA

C’est dans un cadre convivial que s’est déroulé la réunion préparatoire du Grand Magal de Touba, commémorant le retour d’exil du fondateur de la confrérie Cheikh Ahmadou Bamba. Le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye et le porte-parole du Khalife général, Serigne Bass Abdou Khadre ont, pendant plus de 3 tours d’horloge, écouté religieusement les services qui doivent intervenir pour assurer aux milliers de pèlerins mourides un séjour impeccable dans la cité religieuse avant, pendant, et après le Magal. Lors des discussions, le ministre a exposé des inquiétudes qui pourraient importuner les fidèles. Mais, des assurances ont été données à tous ces griefs.

Un nouveau plan de circulation

D’emblée, le ministre de l’Intérieur a soulevé, pour le regretter, les embouteillages qui ont été constatés l’année dernière sur l’autoroute à péage ainsi qu’à l’intérieur de Touba. Ainsi, il a demandé, cette année, que le plan de circulation soit revu pour éviter de tels désagréments. « Il faut absolument qu’on revoie le plan de circulation. Les gens font une heure pour arriver à Touba et 5 heures pour arriver à la mosquée », a déploré le ministre.
S’agissant de l’autoroute à péage, il a demandé que Gérard Senac soit associé aux discussions pour éviter les embouteillages. Selon lui, il n’y aura pas de gratuité sur Ila Touba comme ce fut le cas l’année dernière mais, soutient-il : « Il faut qu’on regarde comment on peut payer vite et partir parce que les conducteurs éprouvent des difficultés à partir de Camberène ».

Répondant au ministre, le représentant de l’AGEROUTE rassure. Il a fait savoir qu’ils sont pris des mesures pour rendre fluide le trafic. A l’en croire, sur les 9 péages, les 8 seront ouverts pour aller à Touba. En sus, il a fait savoir qu’ils ont en train de réaliser les travaux d’entretien du réseau routier et les pistes d’accès au niveau de Touba. S’il y a une question sur laquelle le ministre a insisté lors de cette réunion, c’est bien sur celle de l’eau. Rappelant que l’année dernière, à quelques jours du Magal, des quartiers entiers de Touba ont connu des coupures d’eau,

Pas de coupure d’eau

Aly Ngouille a exigé que toutes les dispositions soient prises pour qu’une telle situation ne se reproduise pas. Mais, il peut être réconforté si l’on en croit le représentant de la SDE. Ce dernier soutient qu’il n’y aura pas de pénurie d’eau puisque sur les 29 forages qui existent à Touba les 27 fonctionnent déjà et, les deux autres le seront avant l’évènement. A cela, s’ajoutent les renouvellements des forages F5 et F3 et les trois machines à pompe qui ont été remplacées. En outre, il indique qu’ils ont un stock de 300 mille mètres cubes. D’après le représentant de la SDE, un montant de 500 millions de francs CFA a été dégagé pour les besoins du Magal et, en dehors du Magal, un budget de 6 milliards de francs CFA a été mobilisé pour régler le problème de l’eau dans la cité religieuse. La Senelec s’engage à prendre des dispositions nécessaires pour mettre hors délestage la ville de Touba. Et, cerise sur le gâteau, 4 groupes électrogènes seront positionnés sur certains sites stratégiques.

Le Train ne circulera pa
s

Concernant la sécurité, le ministre s’est dit être satisfait des mesures annoncées par les forces de défense et de sécurité. Elles ont décidé de mettre en place, 13 zones de sécurité pour appliquer les mesures dites de proximité et 7 postes avancés équipés. Également, des opérations de sécurisation seront régulièrement organisées. Et, il sera mené au préalable une opération zéro Jakarta autour des sites concernés avec immobilisation et mise en fourrière.
En effet, il faut retenir que cette année, le train ne va pas rallier la ville. Le représentant de Dakar-Bamako ferroviaire a soutenu que l’hivernage a chamboulé leurs programmes et ils ne pourront pas terminer à temps les travaux entamés. « Ce sera très compliqué pour qu’on puisse assurer le trafic Dakar-Touba. On ne pourra pas le faire cette année », avoue-t-il.

Après avoir écouté les différentes interventions, le porte-parole du Khalife général, Serigne Bass Abdou Khadre a salué les efforts qui ont été faits avant de demander aux différentes entités qui interviennent à Touba d’accélérer la cadence avant l’arrivée de l’évènement. Il leur a demandé de respecter les engagements qu’ils ont pris au profit des pèlerins. Mieux, il a dit avoir répertorié tous les points qui n’ont pas été soulevés pour les transmettre au ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye. Lequel a annoncé une réunion d’évaluation pour le mardi 8 octobre prochain à Touba.

Vous pouvez réagir à cet article