CREATION COMMISSION D’ENQUÊTE INDÉPENDANTE : LE SCEPTICISME DU M2D

news-details
POLITIQUE

Le Mouvement pour la défense de la démocratie (M2D), exprime son scepticisme suite au mémorandum du gouvernement annonçant la mise en place d’une commission d’enquête indépendante sur les crimes commis lors des manifestions de mars dernier.

Dans ce sens, le coordonnateur du mouvement en question, Dr Cheikh Tidiane Dièye, appelle à la vigilance. "Nous avions demandé la création d’une commission indépendante qui devait se charger d’enquêter sur les crimes commis lors des répressions sanglantes, a-t-il indiqué. Evidemment, le M2D reste vigilant sur les modalités de mise en place de cette commission mais également sur sa composition, et le plus important sur les termes de référence et la mission assignée à cette commission. Nous la voulons ouverte à l’opposition et à la société civile, mais également aux représentants des familles religieuses qui avaient joué un rôle dans le dénuement de la crise."

"Verdict avant l’heure" ?

Le M2D déplore ce qui semble, à l’en croire, un verdict avant l’heure. Car a-t-il regretté : "c’est un long réquisitoire (ciblant) Ousmane Sonko et de dire qu’il serait le responsable de tous les faits. Evidemment cela pose un problème : on ne peut pas vouloir une commission indépendante et en amont décider alors qu’il est de l’APR, décidé qu’il y a un coupable qui serait déjà condamné. C’est ce que nous fustigeons dans la démarche du gouvernement qui n’est pas une démarche de nature à faire jaillir la vérité. Il faut que le gouvernement comprenne que si on veut faire jaillir la vérité, il faut une commission inclusive, ouverte et indépendante, qui serait vraiment en position de travailler avec toute l’objectivité nécessaire afin que la vérité puisse jaillir. Les Sénégalais, les familles des victimes ont besoin de savoir ce qui s’est passé".

Vous pouvez réagir à cet article