CRISE À LA SENELEC : LE DIRECTEUR DE CABINET DU MINISTRE DE L’ÉNERGIE RASSURE

news-details
DÉLESTAGGES EN VUE

Prenant part, ce lundi 5 août 2019, au deuxième atelier de l’Association des raffineries d’Afrique sur le butane, Abdoulaye Dia, directeur de cabinet du ministre de l’Energie donne des nouvelles rassurantes sur la situation financière de la Senelec.

À l’en croire, le société nationale ne traverse aucune crise et son système électrique est des plus dynamiques. « Le Sénégal n’étant pas un pays super industrialisé. Donc, la demande varie tout au long de l’année. C’est pourquoi entre novembre et avril vous avez une demande faible, entre juillet et octobre, la demande est très élevée. En plus notre pays, a vu la demande croître de plus de 12%. Vous avez vu beaucoup d’entreprises venir dans notre pays s’installer grâce à l’environnement des affaires qui est devenu très favorable », explique-t-il. Sous cet angle, souligne-t-il, « il est naturel qu’au cours de l’année, il y ait, de temps à temps, des tensions qui sont liées à la satisfaction de la demande. Mais, rassure-t-il, la Senelec réussit toujours, avec le parc de production qui a été renforcé, de satisfaire la demande pendant toute l’année et surtout pendant cette période de pointe.

« L’Etat apporte toujours un soutien considérable à la Senelec. Donc, dans tous les cas, l’équilibre est maintenu. S’il y a, de temps à temps, des difficultés précaires, elles sont très vite prises en charge aussi bien par la Senelec que par les pouvoirs publics avec le partenariat de la Société africaine de raffinage (Sar) », soutient Abdoulaye Dia.

Vous pouvez réagir à cet article