CRUELLE DÉSILLUSION POUR LES LIONS !

news-details
FINALE CAN 2019 SÉNÉGAL 0-1 ALGÉRIE

Vous nous avez accompagné depuis le début de cette CAN 2019. Voici donc le moment venu de présenter le dernier live multimédia de cette belle compétition en terre égyptienne, en espérant que vous garderez le sourire jusqu’aux premières lueurs de l’aube. Prêts à rugir pour aller décrocher cette première étoile ? 🦁. Pour ne rien manquer de ce live, vous connaissez le principe : il vous suffit de rafraichir régulièrement la page et de lire du bas vers le haut, juste après cette photo 👇🏾.

- 

ET C’EST FINI ! L’arbitre camerounais siffle la fin du match. Très tôt mené au score sur une action Sénégal n’a pas pu renverser la tendance. L’Algérie n’a eu qu’un seul tir cadré et il lui aura suffi pour décrocher la médaille d’or à l’issue de cette 32e édition de la Coupe d’Afrique des Nations. Ce match laissera une amère saveur aux Sénégalais tant l’Algérie a semblé à leur portée. Mais Djamel Belmadi a une nouvelle fois réussi son plan. Le gardien de but algérien Rais Mbolhi est sacré homme du match : tout un symbole.

- 

Une toute dernière tentative pour le Sénégal. C’est la dernière action du match, un coup-franc bien placé. Très bien placé. Mais c’est un jeu qui n’a vraiment pas réussi aux poulains d’Aliou Cissé dans ce tournoi.

- 
Nous sommes désormais dans le temps additionnel (4 minutes) et l’Algérie file vers un sacre en terre égyptienne.

- 

90’ : Grosse faute de Guedioura qui cisaille les jambes de Sadio Mané. L’arbitre siffle le coup-franc, sans plus.

89’ : Buteur dès la 2e minute du match, Bounnedjah cède sa place à Slimani, sous les ovations du public. C’est peut-être lui le héros algérien de cette finale puisqu’il a réussi la seule chose que les Fennecs ont tenté dans cette finale.

- 

87’ : Keita Baldé obtient un coup-franc côté gauche. Mais jusqu’ici, les balles arrêtées sont très mal jouées par les Lions... Une des dernières chances de se rattraper... Et encore une fois, c’est raté...

- 

86’ : Sortie de Mbaye Niang qui traverse finalement cette CAN sans inscrire le moindre but en 7 matchs. Il est remplacé par Keita Baldé.

- 

Offensivement, les Lions sont sans idée depuis 5 minutes. Cela va parfaitement à l’Algérie, qui joue la montre.

- 

Deuxième changement pour l’Algérie avec la sortie de Sofiane Feghouli.

- 

84’ : Djamel Belmadi fait entrer Yacine Brahimi, pour remplacer Belaili.

- 

81’ : Avec le deuxième changement effectué par Aliou Cissé, le Sénégal évolue dans un 4-4-2 en losange. Gana Guèye seul devant la défense, Krépin Diatta en pointe haute, Sadio et Ismaila Sarr sur les ailes. Devant, les deux Mbaye vont tenter d’être présents dans les duels aériens.

- 

80’ : C’est au tour de Lamine Gassama de prendre sa biscotte. Petit coup de moue des Lions. Le public algérien donne de la voix.

- 
79’ : Gana Guèye est averti pour une faute de dépit. C’est le premier carton contre le Sénégal.

- 

75e : C’est finalement Henri Saivet qui sort pour laisser sa place à Mbaye Diagne. Un duo de Mbaye devant pour forcer le verrou algérien.

73’ : Les Lions ont effectué une grosse débauche d’énergie pour revenir au score, en vain. Attention à ne pas en subir les contrecoups sur le plan physique. L’Algérie a fait le dos rond pendant plus de 60 minutes et réussit son coup jusqu’ici.

- 

72’ : Mbaye Diagne va faire son entrer en jeu. Ce sera le 2e changement côté sénégalais.

- 

70’ : Ismaila Sarr fait à nouveau la différence par le dribble et l’accélération. Bensebaini et largué mais Sarr rate son centre.

- 
70’ : Youssouf Sabaly envoie une frappe surpuissante. Elle était cadrée, mais le gardien se détend parfaitement pour détourner en corner. Le Sénégal pousse !

- 

69’ : Les minutes s’égrènent. Déjà 69 de jouées. Toute la deuxième mi-temps se joue dans la moitié de terrain algérienne.

- 

On en parlait du bon décalage pour trouver l’attaquant, cette fois c’est fait ! Mbaye Niang est très bien lancé entre le défenseur central et l’arrière gauche algériens. Il anticipe sur la sortie de Mbolhi qu’il dribble, mais ne parvient pas à trouver l’équilibre pour glisser le ballon au fond des filets. Toujours aucun but dans cette compétition pour le Rennais, décidément dans le dur et en crise de confiance.

- 

64’ : Le Sénégal pose le pied sur le ballon. Ismaila Sarr commence à prendre le dessus sur son vis à vis et Krépin Diatta apporte des solutions. Mais il reste à trouver le dernier bon décalage pour mettre les attaquants en position favorable.

- 

Après la sortie de Badou Ndiaye, Idrissa Gana Guèye se positionne devant la défense. Krépin Diatta est au coeur du jeu.

- 

En attendant la décision de l’arbitre, c’est Mbaye Niang qui s’empare du ballon. A son retour, Alioum annule sa première décision. Face à la Tunisie, c’était en faveur du Sénégal, cette fois, la VAR profite à l’adversaire.


- 

60’ : Penalty pour le Sénégal ? Ismaila Sarr prend Bensebaini de vitesse et son centre trouve une main algérienne. L’arbitre désigne le point de penalty mais va consulter l’écran de la VAR...

- 

59’ : Aliou Cissé tente son premier coup tactique. Il sort le milieu défensif Pape Alioune Ndiaye pour faire entrer Krépin Diatta et apporter un coup de booster devant.

- 

Avec la multiplication des fautes algériennes les Lions doivent mieux s’appliquer dans l’exécution des balles arrêtées.

- 

56’ : Coup franc pour le Sénégal. Les grands comme Salif Sané sont montés.

- 

54’ : 2e carton jaune du match, il est pour Belaili, averti pour un coup de coude contre Gassama.

- 

53’ : Le Sénégal a désormais le bouillant public algérien dans son dos. Et ils n’hésitent pas déstabiliser le porteur du ballon.

- 

51’ : Sadio Mané mène un contre et trouve Mbaye Niang. Contrôle approximatif du Rennais qui perd le ballon et agace le public !

- 

50’ : Gassama est trouvé dans l’intervalle par Sarr. L’arrière droit hésite à centrer. L’Algérie se relance.

- 

48’ : Les Lions sont enfin décidés à donner des coups. Mais la faute de Badou Ndiaye crée un coup- franc bien placé pour l’Algérie. Ça ne donne rien.
- 

47’ : L’Algérie entame cette deuxième mi-temps comme elle a joué la première : faute sur faute.

- 

46’ : Les deux équipes sont de retour. Pas de changement de part et d’autres. Le Sénégal a été cueilli très tôt en première mi-temps. Il faudra aller chercher cette égalisation le plus tôt possible. Mais attention à se prendre un contre dans le dos.

- 

M.T. - Votre réaction après cette mi-temps ? En commentaire sous cet article, en tweet ou sur Facebook, N’hésitez pas ! On se retrouve après la pause. Les Lions ont encore 45 minutes pour revenir au score et imposer leur jeu, en évitant de tomber dans celui des Fennecs. Comme vous le constatez sur ce tableau, le Sénégal domine partout, sauf au tableau d’affichage ! C’est là qu’il faudra renverser la tendance pour enfin entrer dans l’histoire du football africain.

- 

Une petite tension naissante entre les deux équipes qui se dirigent aux vestiaires. Un Algérien tombe mais l’arbitre et les responsables de la sécurité évitent la bagarre.

- 

45’ : Le pressing sénégalais s’intensifie et Salif Sané obtient un autre corner après que son tir a été dévié. La défense algérienne est solide dans les airs et renvoie tous les ballons. Le Sénégal a l’air plus sûr de son jeu, mais voila, le Sénégal est mené au score. Il faudra trouver la recette au retour des vestiaires.

- 

45’ : Le Sénégal réclame un penalty ! A l’issue d’une transition rapide, Gana Guèye s’incruste dans la surface le ballon est dégagé en corner mais le milieu d’Everton s’écroule. L’arbitre maintient le corner.

- 

45’ : Temps additionnel : 2 minutes.

- 

43’ : TREIZIÈME faute algérienne. Badou Ndiaye réalise un pressing intense et récupère le ballon de Mahrez. Il s’en va vers la la surface avant d’être séché par la star algérienne. Le coup-franc ne donne rien, si ce n’est un énième dégagement, et, surtout, une énième faute des Fennecs. A ce rythme, ils risquent de battre le record du match précédent.

- 

42’ : L’Algérie n’arrive plus à sortir de sa zone. Elle est étouffée par le pressing sénégalais, mais Sadio Mané et ses coéquipiers ne parviennent pas à percer le bloc défensif.

- 

40’ : Bensebaini, déjà averti, se fait prendre de vitesse par Ismaila Sarr. Mais il n’hésite pas à commettre une nouvelle faute.

- 

39’ : Le Sénégal reprend l’ascendant. Mbaye Niang est de plus en plus trouvé. Dos au but, il envoie une grosse mine qui passe de peu au dessus de la barre transversale. Le public sénégalo-égyptien se réveille.

- 

36’ : Le public algérien lance la Ola dans sa propre zone, le virage qui fait face au but de son équipe. Le Sénégal s’est installé peu à peu dans la moitié adverse et Mbaye Niang obtient un corner.

- 

35’ : L’arbitre camerounais Sidi Alioum n’a pas la gâchette facile. Mais il sort enfin son premier carton jaune, adressé à l’Algérien Bensebaini.

- 

34’ : Et la 10e faute algérienne est consommée. Il est temps que les Lions donnent coup pour coup afin d’éviter que l’impact physique ne soit en leur défaveur comme lors de la 2e mi-temps du match de poule qui avait opposé les deux équipes.

- 

32’ : Cheikhou Kouyaté est au sol. En dégageant un ballon, il est au contact du buteur, Bagdad Bounnedjah. Si le capitaine des Lions se blesse, il ne reste plus que le très jeune (23 ans) Pape Abou Cissé, sur le banc pour entrer à sa place. Il est d’ailleurs parti s’échauffer. C’est le seul joueur de champ de l’effectif d’Aliou Cissé à n’avoir disputé la moindre minute jusqu’ici.

- 

29’ : Et une nouvelle faute ! Sur Ismaila Sarr... La 9e des Algériens, en 30 minutes de jeu.

- 

27’ : Accélération de Sadio Mané, qui obtient une faute. La consigne semble claire côté algérien : à chaque fois qu’un Lion s’approche de la surface, il y a faute. Saivet tire directement le coup-franc, c’est dans les bras du gardien.

- 

26’ : La série de maladresses se poursuit. Les Sénégalais se précipitent trop, au lieu de chercher à poser le jeu et trouver les bons décalages. Il reste encore beaucoup de temps.

- 

25’ : Au tour d’Idrissa Gana Guèye de rater sa tentative de passe longue. Trop appuyée.

- 

22’ : La défense centrale sénégalaise montre quelques soucis dans la relance. Après Kouyaté, c’est Salif Sané qui se manque dans son jeu long. Habituellement, c’est Kalidou Koulibaly qui était préposé à la tâche. Le patron est absent ce soir, pour cause de cumul de cartons.

- 

21’ : La multiplication des fautes côté algérien se poursuit. Nouveau coup-franc pour le Sénégal. Saivet vise le point de penalty, aucun Lion pour toucher la balle, déviée en touche par la défense algérienne.

- 

20’ : Magnifique contrôle en pivot de Pape Alioune Ndiaye qui perce le milieu adverse. Il gagne plusieurs mètres avant de trouver Sadio Mané, lequel décale Sabaly, à gauche. Le centre du Bordelais est dégagé.

- 

17’ : Si vous venez de nous rejoindre, sachez que l’Algérie a très tôt ouvert le score sur un but gag. C’est la seule équipe à avoir marqué un but contre le Sénégal dans cette CAN et c’est la 2e fois qu’elle y arrive.


- 

15’ : Déjà une troisième faute commise par les Algériens. Belaili s’en prend à la cheville de Ismaila Sarr. L’arbitre est vigilant. Le coup franc ne donne rien et c’est Mbohli, le gardien des Fennecs, qui dégage, en cherchant la tête de Bounedjah.

- 

11’ : Nouvelle faute, sur Ismaila Sarr. Le Sénégal est dans la moitié algérienne, sous les hués des supporters d’en face.

- 

9’ : En match de poule, l’Algérie avait fait plus de trente fautes ! Ce soir également, les Fennecs n’hésitent pas à donner des coups. Ismaila Sarr en subit le premier.

- 

8’ : Le public algérien n’en demandait pas tant pour se faire entendre. L’Algérie fait le siège du camp sénégalais.

- 

6’ : Dans le stade, personne n’a compris ce qui s’est passé, tellement l’action a été rapide et anodine. Sadio Mané harangue les troupes pour que les Lions se remettent rapidement de ce coup.

- 

2’ : ET BUT pour l’Algérie ! Une douche froide d’entrée. Sur un ballon très mal apprécié par Cheikhou Kouyaté, Bagdad Bounejah évite Salif Sané et voit son tir contré par ce dernier. Le ballon semble s’envoler vers les airs mais lobe le gardien Alfred Gomis, un peu trop avancé. Ouverture du score pour l’Algérie qui prend la rencontre par le bon bout. Il faudra trouver la parade.

- 

1’ : Et c’est parti ici au Caire ! Engagement pour le Sénégal. Les "Lions" sont vêtus de leurs maillots verts tandis que l’Algérie est en blanc.

- 

C’est la grande légende du football africain, le Camerounais Samuel Eto’o fils, nouveau conseiller du président de la CAF, qui a a amené le trophée tant convoité.

- 

Au tour de l’Algérie !

- 

C’est l’heure de l’exécution des hymnes. C’est le Sénégal qui commence, avec le "Lion rouge" !

- 

Les deux équipes ont terminé la séance d’échauffement.

- 

Quelques extraits de la cérémonie de clôture qui n’aura qu’une trentaine de minutes. Largement suffisant pour envoyer du rêve dans les yeux des 55 000 spectateurs présents au stade international du Caire.

- 

Finalement, c’est le Camerounais Sidi Alioum qui sera au sifflet. Avec lui, les Lions ont battu l’Egypte en 2014, dans ce même stade. Sa présentation 👇🏾 :

EXPÉRIMENTÉ MAIS SOUS PRESSION, LE CAMEROUNAIS SIDI ALIOUM A DIRIGÉ 4 MATCHS DU SÉNÉGAL

- 

Le match va débuter dans moins de 30 minutes maintenant ! L’occasion de revenir rapidement sur la petite polémique née de la désignation de l’arbitre de la rencontre. D’abord annoncé par la Caf, le sud africain Victor Gomez a finalement été recalé, laissant ressurgir le fait qu’il dénonçait, il y a un an, une tentative de corruption dans un match opposant un club nigérian à un club algérien. Toute l’histoire sur ce lien : L’ARBITRE VICTOR GOMEZ REMPLACÉ, SA DÉNONCIATION D’UNE TENTATIVE DE CORRUPTION REFAIT SURFACE

- 

La partie se déroulera également sous les yeux du président égyptien, Abdel Fattah Al Sissi. Ce qui explique sans doute la très impressionnante présence policière. Niveau sécurité, l’Egypte a envoyé le gros dispositif, surtout pour éviter d’éventuels troubles avec un public algérien réputé très chaud, voire intenable.

- 

La rencontre se disputera devant un parterre de grandes personnalités du monde entier. Côté sénégalais, on note la présence de l’artiste Youssou Ndour, des Directeurs généraux de la Sonatel, Sékou Dramé, de la Sédima, Babacar Ngom, du ministre Augustin Tine, venus rejoindre la délégation du ministre des Sports, Matar Bâ, qui est là depuis le début du tournoi, avec notamment l’ancien Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye. Comme lors du match de poule contre l’Algérie avec le célèbre humoriste et blogueur Doudou alors invité par le sponsor Total, il y a cette fois-ci son talentueux collègue Mame Balla Mbow, révélé au grand public par Emedia.sn durant la dernière élection présidentielle. Il est invité par Orange.

- 

Une fois n’est pas coutume, la rencontre se jouera face à un public venu très, très nombreux. Les supporters algériens se sont déplacés en masse, mais les fans des Lions peuvent compter sur l’appui très remarqué du public égyptien qui soutient le Sénégal pour deux principales raisons : la forte popularité de Sadio Mané, coéquipier de la star locale, Mouhamed Salah mais aussi et surtout, la grande rivalité entre Egyptiens et Algériens. Niveau ambiance, ça promet !

- 

Plus que trois quarts d’heure ! Voici les deux équipes de départ et le point météo ici au Caire.

- 

À l’UCAD, on annonce la victoire Sénégal. L’ambiance est au paroxysme dans les fanzones installées au campus social. Les étudiants sont presque tous vêtus des maillots de l’équipe nationale du Sénégal. L’université a complètement changé de décor, les ruelles, les pavillons, partout des drapeaux du Sénégal noués de bout à bout. Les étudiants jubilent déjà avec des artistes qui chantent au rythme de la finale de cette 32e édition de la Coupe d’Afrique des nations. Tous les étudiants sont unis derrière les lions de la Teranga. Ils sont convaincus que le Sénégal va remporter son premier trophée continental. En attendant ils croisent les doigts. "Rien que la coupe" scandent-ils.

- 

Si vous cherchez ou regarder le match à Dakar, dans une ambiance indescriptible, rendez-vous sur les deux-voies de Sacré-Coeur, à la fanzone du groupe Emedia où toute l’équipe vous attend !

Dj Boubs, Viviane Chidid, Sidi Diop, Serigne Ngagne et bien d’autres vous y attendent, sans oublier l’équipe de DJ Bouba pour les plateaux d’avant-match et débrief et le duo de Malick, Thiandoum et Diaw à l’antenne pour le direct sur iRadio 90.3 FM !

- 

Comme d’habitude, une petite mise en bouche avec le onze de départ du Sénégal, en 90 secondes chrono !

- 

Il est là, le onze ! En l’absence de Kalidou Koulibaly, suspendu pour cumul de cartons, c’est Salif Sané qui est effectue son retour dans l’équipe de départ. Plus de détails sur ce lien : Salif Sané reprend la main

- 

Retrouvez le journal de 12h45 de iTV sur notre chaine YouTube, avec l’intervention d’un de nos envoyés spéciaux, pour faire la situation au Caire. N’oubliez pas de vous abonner à notre chaine YouTube.

- 

Il est 20h, heure locale. Nous sommes en direct du stade international du Caire, où, sans doute les deux équipes les plus cohérentes de ce tournoi, vont s’affronter dans une finale de rêve (coup d’envoi à 19h GMT, 21h, heure locale). Une superbe affiche entre la meilleure défense et la meilleure attaque de la CAN, deux équipes qui s’étaient affrontés dès la 2e journée de la phase de groupe, pour une courte victoire (1-0) de l’Algérie 🇩🇿 , sur le Sénégal 🇸🇳 . C’était au stade du 30 juin, dans un tout autre contexte.

Vous pouvez réagir à cet article