« Ce n’est pas aux magistrats d’éliminer un candidat »

news-details
LES PARTISANS DE KHALIFA SALL PRÉVIENNENT

Khalifa Sall sera, ce jeudi, à la barre de la Cour suprême de Dakar dans l’affaire dite de la caisse d’avance de la Mairie de Dakar. En prélude à ce procès, la Coalition Taxawu Sénégal qui porte sa candidature a fait face à la presse ce mercredi, pour « valider » la candidature du maire révoqué. « La candidature de Khalifa Sall est aujourd’hui définitivement recevable. Personne ne peut prendre aucune initiative pour empêcher que Khalifa Sall soit candidat », a déclaré le mandataire de la coalition, Babacar Thioye Ba. A l’en croire, ils ont largement dépassé les quotas de parrainages qu’ils avaient fixés aux différents départements et, indique-t-il : « Khalifa Sall est devenu notre candidat par délibération de nos différents partis. Nous avons donc donné acte de sa candidature et nos différents partis se sont constitués en coalition pour porter sa candidature ».

Cependant, il dit trouver étonnant que ce dossier, qui vient d’être déposé sur la table des magistrats de la Cour suprême, soit enrôlé rapidement alors que, fait-il remarquer, il y a des centaines d’autres qui sont en souffrance dans les tiroirs. « Cette accélération n’est plus une affaire judiciaire, elle est plutôt politique. C’est juste pour empêcher Khalifa Sall de se présenter à l’élection présidentielle de 2019 », a soutenu M. Ba. Qui pense que les magistrats ne doivent pas être le bras armé de l’exécutif. « Ce n’est pas aux magistrats d’éliminer un candidat », soutient-il non sans demander à ses camarades de se mobiliser pour barrer la route au régime de Macky Sall. « C’est la lutte de tous les Sénégalais sensibles aux principes démocratiques et respect de l’Etat de droit. Nous sommes aujourd’hui totalement installés dans une dictature. C’est une dictature subtile mais nous sommes dans une dictature », a dénoncé Babacar Thioye Ba.

Vous pouvez réagir à cet article