Communiqué du Syndicat Professionnels de l’Information et de la Communication (SYNPICS)

news-details
PRÉSIDENTIELLE 2019

Le Syndicat des Professionnels de l’Information et de la Communication (SYNPICS) a constaté que depuis un certain temps des attaques sans fondement aucun, surviennent contre les Journalistes à la veille de l’Election présidentielle de ce 24 février 2019.

Dans les réseaux sociaux notamment, et sous le couvert d’un lâche anonymat, des individus encagoulés, véhiculent des messages que le Synpics considère comme une invite à la vindicte militante contre des journalistes, le jour du vote.
Il s’agit de procédés lâches, irresponsables et visant à l’intimidation des journalistes qui sont des acteurs certifiés du jeu démocratique sénégalais et qui exercent leur mission de service public de l’Information.

Le Synpics qui considère que les réseaux sociaux ne constituent pas une zone de non droit prendra toutes ses responsabilités face à cette tentative de déstabiliser la presse nationale qui occupe une place de choix, aux premières loges de la défense et de la préservation de notre Démocratie.

Pour le scrutin de ce dimanche, le Synpics demande :

- Aux journalistes, de ne céder à aucune intimidation d’où qu’elle vienne

- Aux reporters dépêchés, de ne céder à aucune menace et de signaler atoute entrave à la pratique de leur mission d’informer.
Le Syndicat engage la responsabilité de tout contrevenant à l’exercice de la Liberté de Presse et se réserve le droit d’apporter toute suite jugée utile à l’occasion.

Le Syndicat des professionnels de l’Information et de la Communication du Sénégal en appelle à l’exercice total et absolu de la Liberté et de la Responsabilité des journalistes où qu’ils se trouvent sur le territoire national pour rendre compte fidèlement du déroulé du vote et de la publication des Résultats dans les limites fixées par la Loi.

Le Secrétaire Général du SYNPICS

Vous pouvez réagir à cet article