image

DAKAR, CAPITALE DE LA MUSIQUE AFRICAINE DU 8 AU 11 DÉCEMBRE

image

Les All Africa Music Awards également appelés Afrima, grand événement annuel de remise de prix pour des acteurs du monde la musique, se préparent. La cérémonie, marquant le plus grand événement musical et culturel africain, avec un budget de plus de 3 milliards F CFA, est prévue du 8 au 11 décembre 2022, à Dakar. Les répétitions sont en cours pour un spectacle riche en couleurs, allant du tapis rouge, de la mode, et les prestations des artistes. À ne pas rater sur Itv.

Après le Nigeria, qui a accueilli les trois premières éditions de ces Awards au cours de la période 2014 à 2016, avant de passer le témoin au Ghana, organisateur pendant quatre années consécutives de décembre 2018 à 2021, le comité d’organisation a porté son choix sur Dakar, pour abriter la prochaine édition.

En visite à Emedia, ce mercredi 19 octobre, l’équipe d’Afrima, conduite par la productrice associée de l’événement, Victoria Nkong, a annoncé avoir rencontré les autorités sénégalaises, dont le nouveau ministre de la Culture, Aliou Sow et du Tourisme et des Loisirs, Mame Mbaye Niang.

Globalement, elle explique que l’objectif est de réunir l’Afrique en passant par la musique. Car, pendant Afrima, la capitale africaine, hôte de l’événement, reçoit plus de 500 visiteurs dont de grands artistes africains, des diplomates, des stars du cinéma, entre autres personnalités, « pour vendre notre culture. » L’enjeu principal est de « montrer le black excellence » (l’excellence noire).

Ainsi, il s’agit « de montrer au reste du monde ce que les Africains savent faire et bien faire ». Donc, « il a fallu commencer dans des pays qui ont déjà la logistique et la technique qu’il faut. Si on avait choisi un pays qui n’a pas ce qu’il faut surtout au début, on risquait de minimiser l’événement. Et, ce n’est pas cette image qu’on voulait vendre au monde. On a commencé là où l’infrastructure qu’il faut est en place. »

Après 7 ans de succès, les organisateurs veulent se tourner vers l’Afrique francophone, pour permettre à ses pays de capter les opportunités générées par l’événement. Parmi les attraits de la capitale sénégalaise réside d’abord la présidence en exercice qu’assure le chef de l’État sénégalais, Macky Sall, à la tête de l’Union africaine (UA). Ensuite, « on connait le Sénégal comme le pays de la musique africaine. Vous étiez leaders avant. Actuellement, ce n’est plus ce que c’était mais cela nous intéresse de faire de Dakar le premier pays francophone » à accueillir l’événement, a-t-elle justifié. Enfin, « c’est le pays de la Teranga (hospitalité) ».

Dakar servira également de tribune pour disséquer les problèmes que rencontre le secteur dont une grande conférence sur le thème ‘’musique business’’. Précédemment, des thèmes autour du droit d’auteur, du digital et du management, vont être abordés. « On a des artistes qui nous font danser et qui connaissent un succès au niveau international mais quand ils sont malades, on organise des dons pour leur prise en charge », déplore la nigériane.
À côté du jury, le public a également son mot à dire, pour départager les artistes nominés dont 6 Sénégalais : Viviane Ndour, Wally Seck, Sidy Diop, Dip Dundu Gis, Bass Thioung et Jeeba.

Dié BA
Pape Doudou DIALLO (Photo)

19 octobre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article