image

DAKAR, CARREFOUR DE L’ART CONTEMPORAIN

image

Dakar sera le point de convergence des amoureux de l’Art, à l’occasion de la 14e édition de la Biennale de l’Art africain contemporain de Dakar (Dak’Art 2022). Prévue du 19 mai au 21 juin, cette édition coïncide avec le 30e anniversaire de la biennale. Ainsi, la capitale est fin prête pour accueillir cette manifestation qui est la 4e reconnue dans le monde. Il y a de l’engouement, avec un maillage du territoire national ; des artistes nationaux et internationaux sont attendus à travers des expositions « In » et « Off ». Bés bi vous plonge déjà dans l’ambiance de l’évènement.

La 14e édition de la Biennale, prévue en 2020, avait été reportée à cause du Covid-19. Elle se tient donc du 19 mai au 18 juin 2022. Mais la structuration globale ne change pas, puisque le thème qui avait été choisi « I’Ndaffa » (forger) a été maintenu. Les artistes ont été maintenus, moyennant quelques changements au niveau des œuvres qu’ils avaient proposées.

L’exposition internationale intitulée « ĨNdaffa# » regroupe, cette année, 59 artistes dont 4 collectifs, venant de 28 pays du monde, dont 16 d’Afrique. L’édition 2022 compte renouveler l’invitation de 4 commissaires internationaux. En effet, cette 14ème, d’après les organisateurs, apporte des innovations et garde en repère tous les acquis des précédentes éditions. Car les organisateurs ont osé le pari de l’innovation pour une Biennale, « ancrée dans la sphère des arts visuels, sans pour autant rompre avec sa dynamique inclusive et holistique », explique un document de présentation. En plus des traditionnelles options que sont l’exposition internationale et les expositions des commissaires invités, cette édition s’ouvre à des projets spéciaux inédits et autres surprenantes cartes blanches et renforce les manifestations d’environnement dites expositions « Off » avec une diversité de propositions artistiques à travers tout le Sénégal, en relation avec les centres culturels régionaux et dans la Diaspora.

L’exposition des « Pavillons du Sénégal et des Pays invités », à savoir la Chine et la Côte d’Ivoire est une expérience qui a démarré en 2018 et qui a permis de « réconcilier » le commun des artistes plasticiens sénégalais avec la Biennale de Dakar. « Cette seconde édition permettra de mieux valoriser les acquis et leçons pratiques tirées de l’édition précédente », expliquent les organisateurs dont le directeur artistique, Dr El Hadji Malick Ndiaye, également directeur du Musée Théodore Monod.

Adama Aïdara KANTE

18 mai 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article