image

DANS LES COULISSES D’UNE PASSATION DE SERVICE

image

Marie Khemesse Ngom Ndiaye a pris officiellement service, hier, après avoir reçu le témoin des mains de Diouf Sarr. Une cérémonie de passation pleine d’émotions. La nouvelle ministre assume ses responsabilités dans la gestion de son prédécesseur et compte sur le personnel pour redorer le blason du secteur de la santé.

Abdoulaye Diouf Sarr a passé le témoin à Dr Marie Khemesse Ngom Ndiaye. La cérémonie de passation de service s’est déroulée, hier, sous une forte émotion, dans les locaux du ministère de la Santé et de l’Action sociale. Les larmes aux yeux, Dr Marie Khemesse Ngom Ndiaye dit compter sur tout le personnel pour tenir bon les rênes de ce département. « Il faut travailler, évaluer, réajuster, pour que des conclusions pertinentes puissent ressortir. Je n’ai pas seule, la solution. Tous ensemble, il faudrait que l’on soit davantage soudés. Quelle que soit la hiérarchie qui sera là, nous allons nous baser sur les structures physiques. Si on n’a pas le personnel de santé qualifié, il n’y aura pas de résultats », a déclaré le successeur de Diouf Sarr. Qui ajoute que le secteur de la santé ne peut avoir les résultats escomptés que s’il y a une prévention réussie. « On peut mettre tout le matériel nécessaire, mais si on n’agit pas dans la prévention, quelle que soit la personne qui sera à la tête de ce département, quel que soit le président de la République qui sera élu, nous n’allons pas atteindre l’objectif de santé pour tous, de santé primaire partout et à tout moment », a-t-elle indiqué.

Marie Khemesse Ngom : « Je suis comptable de tout… »

Comme une réponse à ceux qui estiment que la directrice de la Santé est aussi responsable de la gestion de Diouf Sarr, elle dit : « J’ai travaillé avec dix ministres de la République… Je ne suis pas seulement comptable de ce qu’il (Diouf Sarr) a fait, moi je suis comptable de tout… On ne peut avancer dans la vie si on refuse de prendre ses responsabilités. Il a eu confiance en moi, il a eu confiance en mes équipes, il a tellement d’affection pour ma personne et son soutien ne m’a jamais fait défaut. M. le Ministre, je vous remercie ».

Diouf Sarr : « Ici, j’ai rencontré peines et souffrances… »

Abdoulaye Diouf Sarr, quant à lui, emporté par les 11 bébés morts calcinés à l’hôpital de Tivaouane, dit être fier de son bilan, après 5 années à la tête de ce département. « De 2017 à 2022, sans discontinuité, les performances du système sont indéniables et touchent pratiquement tous les domaines avec des indicateurs qui sont sensiblement améliorés, dans le domaine des infrastructures, des équipements, de la gouvernance sanitaire et de la protection sociale. J’y ai apporté ma modeste contribution, ma pierre à cet édifice qui n’est jamais achevé », a déclaré l’ancien maire de Yoff. « Ici, j’ai rencontré peines et souffrances, mais je ne retiens pas cela. Je retiens les joyeux moments que j’ai passés avec les acteurs du système. Je retiens les belles choses que nous avons faites ensemble. Je retiens l’immense privilège que j’ai eu d’avoir contribué à soulager tant d’individus. C’est le plus beau cadeau dont je ne me glorifie pas car ce n’était que ma mission », a dit le ministre sortant.

Babacar FALL

3 juin 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article