DE LA NÉCESSITÉ DE RÉCONCILIER L’ENVIRONNEMENT ET L’ÉCONOMIE

news-details
GESTION DE L’APRÈS COVID 19

Avec la pandémie du coronavirus, il y a une amélioration de l’environnement. Le constat est fait par Adams Tidjani, fondateur de l’Institut des métiers de l’environnement et la métrologie, l’un des invités de la matinale de Emedia. Invité de la Matinale d’Emedia, diffusée en direct sur iRadio et iTV en compagnie du ministre Abdou Karim Sall, l’expert pense qu’après la crise sanitaire causée par le nouveau coronavirus Covid 19, il faudrait que les gens repensent un nouveau modèle de développement économique.

« Il faut qu’on puisse concilier l’économie et l’environnement pour aller vers un développement durable. C’est une nécessité parce que nous savons aujourd’hui que la planète ne peut plus supporter les dérives de l’être humain », a expliqué Adams Tidjani qui pense qu’il faut qu’on aille vers un développement qui préserve l’environnement.

« Ne soyons pas égoïste, nous ne pouvons pas consommer toutes les ressources de la planète, sinon demain nos enfants n’auront absolument rien. Si nous réconcilions l’environnement et l’économie on va vers des emplois verts. On réduit notre empreinte carbone en mettant en place des mécanismes qui permettraient ce développement sans remettre en cause l’atteinte des objectifs du développement durable », a-t-il ajouté. En effet, pour arriver à cela, il estime que la meilleure stratégie c’est de réduire notre empreinte carbone.

« Dans les villages, j’ai fait construire des toilettes que j’ai couplées avec des biodigesteurs. Si vous allez dans ce village, j’y produis de l’engrais et de l’énergie. Cela veut dire qu’on n’a pas toujours besoin de produire de l’énergie à partir du pétrole. On peut la produire à partir du solaire, de nos déchets. En plus de cela, pour notre production agricole, on est passé de 800 kilos à 3 tonnes. Cela veut dire qu’on atteint la production alimentaire. Nous ne pouvons pas continuer à être des gens qui exportent des matières premières indéfiniment. Il faut que nous les transformions ici. C’est ce qui permettra de créer des emplois pour ce pays », soutient-il.

Vous pouvez réagir à cet article