DE SON LIT D’HÔPITAL, Dr BABACAR DIOP ANNONCE LA POURSUITE DU COMBAT

news-details
FRONT SOCIAL

Dr Babacar Diop, Secrétaire général de Forces démocratiques du Sénégal (FDS), ne recule pas. Plus que jamais déterminé à mener le combat, il appelle à construire des alternatives pour « un Sénégal nouveau », dans un communiqué qu’il a signé de son lit d’hôpital. Ce, après son séjour carcéral à la Maison d’arrêt de Rebeuss. Exprimant sa reconnaissance aux organisations syndicales, de la société civile, des étudiants, de la diaspora, entre autres, pour leur « mobilisation » pour réclamer sa libération, lui et ses autres co-détenus, l’ex-détenu marque sa solidarité à l’égard de Guy Marius Sagna et Compagnie toujours en prison.

Le professeur de Philosophie, qui juge leur détention « arbitraire », exige, dès lors, leur libération, soutenant que le respect des droits humains et de la justice sociale est « dans l’occupation légendaire des places qui ont été les symboles du printemps des peuples qui résistent : la place de l’Obélisque à Dakar, la place Tahrir au Caire, la place Bardo à Tunis, la place de la Victoire à Kinshasa, la place de la Nation à Ouagadougou. »

Ainsi, lance-t-il : « Nous devons, et nous pouvons construire un Sénégal nouveau. Cet espoir est du ressort de l’ensemble des Sénégalais. Nous les entendons l’exprimer partout dans le pays. Il vit dans le cœur et l’espérance des gens ordinaires. Il palpite dans les entrailles des masses populaires qui travaillent dans les chantiers et dans les champs de souffrance. L’avenir est là, à la portée de ceux qui veulent écrire l’histoire du pays pour un progrès économique, social, écologique et humain. »

Dr Babacar Diop prévoit de tenir une conférence de presse pour revenir sur ses conditions de détention. Déjà, l’administration pénitentiaire a pondu un communiqué, démentant toute agression contre le concerné.

Vous pouvez réagir à cet article