DÉCÈS DE HAMAD BAKAYOKO, LE PREMIER MINISTRE IVOIRIEN

news-details
AFRIQUE

Hospitalisé depuis le début du mois de mars à l’Hôpital américain de Paris et transféré en urgence en Allemagne dans la matinée du 6, le Premier ministre ivoirien a succombé à un cancer fulgurant, ce mercredi 10 mars.

Son état de santé s’était brusquement dégradé ces derniers jours. Souffrant d’un cancer en phase terminale et hospitalisé depuis le début du mois de mars à l’Hôpital américain de Paris, Hamed Bakayoko avait été transféré dans un état grave dans un établissement de Fribourg, en Allemagne, dans la matinée du 6 mars, pour y suivre un traitement expérimental. Il a finalement succombé, ce 10 mars, à l’âge de 56 ans.

Un transfert en Turquie, où il était question que le Premier ministre ivoirien subisse une greffe en urgence, avait également été envisagé dans la journée du 4 mars, avant d’être finalement abandonné, les médecins ayant estimé qu’il n’était plus opérable.


Batterie de tests médicaux

Hamed Bakayoko avait été évacué en France le 18 février. Ces derniers mois, il avait contracté le Covid-19 et souffert d’une grosse crise de paludisme, mais il se disait surtout très fatigué. Lors d’un premier séjour à Paris, fin janvier, il avait effectué une batterie de tests médicaux à l’Hôpital américain sans qu’aucun diagnostic précis ne soit communiqué.

Vous pouvez réagir à cet article