DÉCÈS DE L’ENTRAÎNEUR FRANÇAIS GÉRARD HOUILLER

news-details
NECROLOGIE

Ancien sélectionneur de l’équipe de France et entraîneur de Liverpool et de l’OL, Gérard Houllier s’est éteint dans la nuit du dimanche au lundi, à l’âge de 73 ans, selon plusieurs médias français visités par Emedia.

Entraîneur à succès avec le PSG, Lyon et Liverpool où il a fait signer El Hadji Diouf et Salif Diao après le Mondial 2002, Houllier a également dirigé l’équipe de France.

Il a traversé les époques du football et endossé tous ses costumes ou presque. L’histoire d’amour entre le ballon rond et Gérard Houllier, décédé ce lundi 14 décembre à l’âge de 73 ans, débute dans son Pas-de-Calais natal, à Hucqueliers, son club de jeunesse.

Engagé dans des études d’anglais, qui vont lui permettre de devenir enseignant, il passe une année comme assistant dans une école de Liverpool et en profite pour jouer avec une équipe locale, Alsop, et assister à son premier match à Anfield. Comme un clin d’œil à son futur. De retour en France, il rechausse les crampons à Hucqueliers puis au Touquet.

Il ne deviendra jamais footballeur pro mais va y trouver sa voie. En 1973, à vingt-six ans, il quitte son poste de prof et devient entraîneur-joueur du Touquet AC, dont il était le président d’honneur depuis 2012. Cinq ans plus tard, après un passage à Arras pour entraîner les jeunes, il prend place sur le banc de l’US Noeux-les-Mines, qu’il va mener à une remontée en D2 en 1979 et aux barrages pour la montée (ratée) en D1 en 1981. Sans oublier le 32e de finale de Coupe de France remporté face à Nantes, pensionnaire de D1, en 1982. Les performances tapent dans l’œil du RC Lens, voisin de seulement quinze kilomètres, qui le recrute. Sa première année est une réussite avec une quatrième place synonyme de troisième qualification européenne (Coupe de l’UEFA) de l’histoire du club.

Vous pouvez réagir à cet article