DÉCÈS DE MBAYE GUÈYE : LE SPORT SÉNÉGALAIS A PERDU UNE SOMMITÉ

news-details
NÉCROLOGIE

Le 1er tigre de Fass a perdu son dernier combat, Mbaye Gueye est parti à jamais. Il est sans doute le meilleur lutteur de sa génération et l’un des lutteurs sénégalais qui ont écrit l’une des plus belles pages de notre sport national.

Né le 15 janvier 1946 à Dakar, Mbaye Gueye a d’abord intégré l’armée. À sa libération 18 mois plus tard, il embrasse pour de bon la lutte et devient ainsi l’une des figures emblématiques de la lutte avec frappe au Sénégal. D’ailleurs Le surnom de « Tigre de Fass » lui a été donné par un collaborateur du quotidien national du nom de Yamar Diop et c’était un 14 juillet 1968 lors de son combat épique face Sa Ndiambour aux arènes Makhary Thiam. L’écurie Fass a connu trois « Tigres de Fass », dont Mbaye Guèye lui-même qui reste le 1er lutteur fassois à porter ce surnom avant Moustapha Guèye et Gris Bordeaux.

Mbaye Guèye est un athlète qui a marqué à jamais l’histoire de notre sport national. Technique, brave et courageux, Mbaye Guèye drainait des foules composées essentiellement de ses admirateurs qui venaient des quatre coins du pays pour assister à ses combats spectaculaires. Mais en dehors de ses face à face rudes et de ses sacres historiques , Mbaye Gueye se distinguait également par son célèbre Bakk effectué avec des pagnes noués autour des hanches. Il est aussi considéré comme un modèle pour plusieurs générations de lutteurs.

Des combats mémorables, Mbaye Gueye en a disputé tout au long de sa riche carrière. D’ailleurs le principal concerné se rappelait de l’un d’entre eux " Mon plus grand combat, je l’ai disputé le 2 février 1969 contre Robert Diouf, au stade Iba Mar Diop. À cette époque, Robert était considéré comme Tyson et tout le monde voulait le battre. Un combat où j’allais surprendre tout le monde en remportant la victoire. Au coup de sifflet, j’ai attaqué pour frapper Robert Diouf qui tomba alors K.O. Ce fut une grande victoire pour moi et tous mes fans. Je ne l’oublierai jamais”. fin de citation de la même manière l’écurie Fass ainsi que le monde la lutte n’oublieront jamais ce technicien hors-pair.

Son combat contre Double Less en 1977, resté sans verdict, continue de défrayer la chronique. Mbaye Guèye restera dans l’histoire des arènes sénégalaises comme le 1er lutteur à avoir signé avec le promoteur Bassirou Diagne Marème Diop qui deviendra par la suite Grand Serigne de Dakar, un contrat d’un million FCFA pour un combat de lutte contre Robert Diouf.

À 75 ans, le tigre de Fass est tombé e dès suite d’une longue maladie, laissant derrière lui un monde de la lutte orphelin de son champion et de ses prestations mémorables.

Vous pouvez réagir à cet article